Le Lucernaire nous propose actuellement Le Marchand de Venise de William Shakespeare dans une mise en scène originale et ramassée de Ned Grujic qui nous offre l’essentiel de cette œuvre dans un bel écrin. Ce spectacle fait de clair-obscur met en balance l’argent ou la vie interpelant le spectateur sur la pérennité de cette problématique posée par le grand Will, il y a près de quatre siècles.

Continuer la lecture

Art, de Yasmina Reza qui se joue actuellement au Théâtre Antoine avec sa pléiade de comédiens truculents tels qu’on les aime, rencontre un fort joli succès. Mise en scène par Patrice Kerbrat, cette pièce créée en 1992 n’a jamais quitté l’affiche tant pour son caractère comique que philosophique.

Continuer la lecture

Poussière de Lars Noren qui se donne actuellement à la Comédie Française est une œuvre puissante où plane l’ombre de Beckett. Rares sont les pièces qui abordent le thème de la vieillesse et à travers elle,  la maladie d’Alzheimer. Lars Noren en a fait ici une composition brillante et drôle à la fois afin de se dégager des lignes dramatiques aux accents inévitables de tristesse et de désespoir. Du grand art !

Continuer la lecture

Il ne reste plus que quelques jours pour découvrir « Les petites reines » au Théâtre Paris-Villette. Ce fabuleux spectacle adapté du roman de Clémentine Beauvais et mis en scène par Justine Heynemann continuera ensuite à propager son énergie positive en tournée. Aucun doute, le succès sera au rendez-vous, Justine Heynemann réalise ici un équilibre parfait entre humour et émotion sans oublier pour autant d’appréhender avec finesse la question du harcèlement chez les adolescents.

Continuer la lecture

À l’occasion de la publication du texte chez Actes sud papiers et tandis que le spectacle sera bientôt en tournée, retour sur « Mon coeur ». Après le très réussi « Dormir 100 ans » et plus récemment « Les bijoux de pacotille »  Pauline Bureau s’attaque à un sujet de fond particulièrement présent dans l’actualité le scandale du Médiator . Elle suit ici le parcours de l’emblématique Irène Frachon  bien sûr mais choisit principalement de se placer du côté des victimes. Ainsi c’est l’histoire de Claire Tabard que l’on découvre la boule au ventre, c’est à son coeur que le rythme du notre s’accroche pour ne plus le lâcher. Un spectacle éprouvant, magnifique et terriblement nécessaire.

Continuer la lecture

SUIVEZ-NOUS

Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :

ARCHIVES

A NE PAS MANQUER