Pour sa neuvième pièce dans la collection Heyoka Jeunesse chez Actes Sud-papiers Jean-Claude Grumberg renouvelle avec fantaisie l’art du conte et nous propose de découvrir « La reine maigre ». Associé aux superbes illustrations originales de Camille Jourdy ce texte est un petit bijou d’ingéniosité qui enchantera à coup sûr les jeunes lecteurs.

 

Envolez-vous vers le royaume de Trop ! Vous y rencontrerez des personnages atypiques et hauts en couleurs : un roi gros, une reine maigre, leurs six filles laides et enfin leurs jumeaux Barnabé et Bernaba aussi disparates que leurs parents. Qui sera le plus beau ? qui sera le plus fort ? C’est là toute la question. 

 

« La narratrice : Le chambellan alors monta lui aussi sur ses grands chevaux et battit la campagne à bride abattue. Il parla de devoir, d’honneur, de prévoyance. Il plaida si bien et si longuement qu’il serait fastidieux de reproduire ici l’intégralité de son discours, que toutefois, pour ceux que ça intéresse, on pourra consulter sur le site www.roigrosreinemaigre.trop. »

 9782330012069

Dès les premières pages de ce conte complètement loufoque, Jean-Claude Grumberg nous séduit avec notamment ce personnage déjanté de narratrice qui ponctue le récit d’interventions décalées bourrées d’anachronismes en tous genres. La suite découle tout naturellement au fil de cette écriture inventive à l’humour jubilatoire, tous les ingrédients du conte sont ici réunis pour faire vivre au jeune lecteur une aventure hors du commun. Les manipulations des uns et des autres pour accéder au pouvoir laissent libre cours à des dialogues truculents. Le lecteur ressent ainsi à quel point Jean-Claude Grumberg s’amuse à écrire pour cette collection. Mais au delà de la forme drolatique à souhait, l’auteur n’oublie pas non plus la portée première du conte : la morale et la pédagogie. Les différences au royaume de Trop et les conflits qui en résultent sont évidemment une dénonciation de l’intolérance et un appel à l’acceptation de l’autre tel qu’il est. Un texte jubilatoire à découvrir d’urgence !

 

« La reine : Et si elles décèdent avant d’avouer et de dénoncer ?
Le prélat : Un décès lors de la question ordinaire est une preuve absolue de la culpabilité donc…
La reine : Oui, mais dans ce cas-là on ne les brûle pas.
Le chambellan : On brûle leurs dépouilles, gracieuse maigreur.
La reine : C’est moins spectaculaire. »

 

Audrey Jean

 

« La reine maigre » de Jean-Claude Grumberg
Illustrations de Camille Jourdy

ISBN 978 233 001 206 9
13€

Heyoka Jeunesse
Actes Sud-Papiers

www.actes-sud.fr 

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER