Découvrez le dernier texte de Stéphane Jaubertie récemment paru aux éditions Théâtrales !

« Guignol : Ô mes pauvres amis. Mon pauvre Guignol. Populaire, mais seul. Comme une vulgaire star holywoodienne ! On ne vaut que ce que l’on possède  Et sans mes autres, j’suis bernique. Je me sens comme tout délocalisé. »

« Crève l’oseille ! » est un cri de rage, un cri de ralliement, mais aussi une version contemporaine de Guignol. Tout est repris par Stéphane Jaubertie de la tradition marionnettique lyonnaise : le compère Gnafron, les affreux, les gendarmes, la gouaille et le patois, les bastonnades, les spécialités culinaires de la capitale des Gaules… Mais cette joyeuse troupe est bel et bien en 2017 et devra être portée par des acteurs de chair. Ces figures sorties du XIXe siècle se heurtent à notre époque dans ce qu’elle a de plus sombre : misère sociale et alcoolisme, travailleurs exploités et patrons avides, trafics de drogue et règlements de compte… Le tout porté par une langue enjôleuse, l’efficacité du théâtre de Jaubertie et son humour, plutôt noir ici.
Ce Guignol-ci est, comme à l’origine, aussi margoulin que victime, aussi retors que sentimental avec ses compagnons de soif. Et cette comédie sociale se déroule sous nos yeux de grands enfants qui ont bien du mal à ne pas crier, dans un mouvement quelque peu régressif, pour l’appeler encore : « Guignol ! Guignol ! »

« Crève l’oseille ! » de Stéphane Jaubertie 

ISBN 978 2 84260 757 9

10€

éditions Théâtrales 

SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
ARCHIVES
A NE PAS MANQUER