Découvrez deux nouveaux textes parus récemment aux éditions théâtrales !

La Vie des bord(e)s
Le caillou, la fleur et le bûcheron
Elle rompt la monotonie d’une pelouse bien entretenue ; déterminée, elle est même capable de s’insinuer dans un mur, perçant la roche… Qui ça ? La mauvaise herbe. Car il y aurait la bonne – qui, docile, marche droit – et la mauvaise – qui ne suit pas la route de la majorité. Mais souvent, ce n’est pas celle qu’on croit qui permet les changements. Sous les traits d’un conte médiéval, Sandrine Roche déploie un court texte à la puissance subversive réjouissante : une mystérieuse plante paraît et, une fois brûlée, met en joie les sujets d’un royaume à l’organisation bien rodée, cadenassée et hiérarchisée.
Dans une société qui tend à se refermer sur elle-même, qui sacrifie la liberté de circulation, et bientôt de penser, sur l’autel d’une prétendue sécurité, ce texte rappelle que la chape de plomb peut être fissurée, voire brisée, en retrouvant la joie de l’action collective.
Ode à l’émancipation et à la liberté, La Vie des bord(e)s enchante aussi par l’inventivité de sa langue musicale, truffée d’incises et de mots venus d’ailleurs. Voici un texte matériau qui se partagera d’un.e interprète à de nombreux.ses joueur.se.s.

« La vie des bord(e)s » par Sandrine Roche
ISBN 978-2-84260-789-0
9,50€
Berbéris
Alors qu’il existe plus de 600 espèces de berbéridacées, il n’a fallu qu’un Berbéris pour lier Angèle et Élodie, deux jeunes filles sauvages qui vont apprendre à s’apprivoiser au fil des cycles de lavage et d’essorage à la laverie du quartier. Entre leurs existences apparemment insignifiantes s’engage un dialogue qui nous donne à voir et à entendre la résistance farouche de deux jeunes femmes face à l’engourdissement général de notre société.

Givrée
Givrée, Charlotte l’est devenue complètement, enfermée par mégarde dans la chambre froide du supermarché où elle travaille comme caissière. L’habituelle pause cigarette de la jeune fille accablée par l’été caniculaire se prolonge dans son refuge réfrigéré avec cette fraîcheur agréable puis peu à peu paralysante qui la fait délirer, seule dans son palais de glace réinventé. Un monologue qui explore les défenses imaginaires que l’on se crée lorsque le corps atteint ses limites

« Berbéris / Givrée » par Karin Serres
ISBN 978-2-84260-778-4
13€

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER