Les éditions Théâtrales mettent à l’honneur Catherine Verlaguet et son dernier texte « Un concours de circonstances ».

 

« Salomon : Il faudrait…on pourrait…non parce que, pour s’encastrer correctement… c’est un peu abrupt tout ça, non ?
Julie : il faudrait, on pourrait quoi ?

Salomon : Partir en voyage. Pour apprendre à se connaitre et …’fin tu vois, quoi.  Juste toi et moi ?
Julie : Et les enfants ?
Salomon : Quand je suis avec toi, on est ensemble. Quand on est avec eux, t’es avec eux. Et moi tout seul. J’ai besoin de toi pour les apprivoiser mais toi …tu ne me fais pas encore assez confiance pour… avec eux. »

Par quel merveilleux hasard, quel coup du sort prodigieux, quelle conjoncture astrale inouïe, Salomon, homme stérile et célibataire sans histoire(s), rencontre-t-il Julie, mère de jumeaux fraîchement abandonnée par un compagnon volage ?
Le dialogue amoureux, cette langue étrangère sans cesse réinventée, prend ici des accents nouveaux, reflets de nos amours contemporaines. Dans ce monde moderne, pragmatique et désenchanté, quel espace reste-t-il au rêveur pour rêver ? Peut-être celui de la petite annonce, minuscule terre inconnue du journal, où Salomon laisse son invitation au voyage… Invitation qui trouve écho chez Julie, cherchant un père pour ses enfants depuis que son mari est parti chercher des cigarettes.
S’ensuit toute une dramaturgie du couple, faite d’abandons et de résistances, de luttes dans lesquelles le « je » s’épuise en l’autre, et de résilience. Avec cette comédie pour deux, on se prend à être tour à tour le vainqueur et le vaincu. Catherine Verlaguet nous livre là l’une de ses plus belles menaces d’amour au théâtre.

« Un concours de circonstances » de Catherine Verlaguet 

ISBN978-2-84260-749-4
11€

éditions Théâtrales 

SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
ARCHIVES
A NE PAS MANQUER