La quatrième édition du festival met en lumière des personnalités singulières qui s’essaient à des créations à la frontière de leurs disciplines habituelles. Tous singuliers à leur manière, ils ont en commun de questionner la société dans laquelle ils vivent et créent.

Rendez-vous au Festival des Singuliers, pour cette édition qui célèbre les portraits/auto-portraits des artistes de la scène et d’ailleurs, entre histoires connues et histoires à connaitre. C’est au travers de formes souvent hybrides que se glissent ces intimités révélatrices d’une époque ou d’un courant de pensée souvent encore à l’œuvre, de manière plus ou moins visible. Et c’est également l’occasion pour certains artistes de vous faire leur portrait.

Si l’art du portrait est un genre essentiellement reconnu du grand public pour les œuvres picturales, illustrant souvent des figures célèbres, il est plus rare dans le spectacle vivant d’emprunter clairement cette voie pour (se) mettre en scène. Molière, Beckett ou Lagarce de manière plus ou moins directe eurent pourtant recours à ces formes de représentations pour, parfois, parler explicitement d’eux-mêmes.

Peut-être parce que l’exercice s’apparente à un excès d’égocentrisme redondant, tant le travail de mise en scène personnifie déjà tellement celui qui la réalise, il reste rare d’affirmer vouloir faire son propre portrait ! Pourtant, nul doute de la légitimité et de l’intérêt suscité par la figure de la Joconde pour ce qu’elle est formellement et pour ce qu’elle raconte de celui qui l’a peinte !

Nous ne savons pas encore s’il y a dans ce nouveau programme des Singuliers une nouvelle Joconde, un ou une Léonard de Vinci, mais ce que nous savons d’ores et déjà, c’est que les rencontres et échanges entre vos regards et leurs histoires auront bien lieu.

L’observation et la critique de nos sociétés au travers de figures du présent ou du passé est à la fois une révélation historique et, quand les artistes s’en saisissent, esthétique. Les aventures, ici éclairées par l’envie de leurs concepteurs, éprouvent la gamme des formes du théâtre, de la danse, de la musique aussi bien que des arts visuels et du numérique.  Ce qui a présidé à ces choix c’est la force du désir de ces artistes à exposer ces histoires héroïques ou personnelles en toute sincérité. Comme si la cause du sujet, ici plus qu’ailleurs, nécessitait un engagement tout particulier de leur part et votre indispensable présence.

Pour les Singuliers !

Festival Les Singuliers jusqu’au 25 Janvier 

Toutes les informations et le programme
http://www.104.fr/fiche-evenement/festival-les-singuliers-2020.html

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER