Le Festival des Écoles du Théâtre Public nous revient en force cette année à la Cartoucherie au théâtre de l’Aquarium et au théâtre de la Cité Internationale du 22 juin au 2 juillet 2017.

Plein feu sur la jeunesse de la scène !

Pour cette 8e édition du Festival des Écoles du Théâtre Public, l’ordre du jour est à l’ouverture ! Ouverture aux écoles françaises qui n’y avaient encore jamais participé (comme l’excellent Studio d’Asnières-ESCA) ; ouverture à celles qui nous viennent de l’étranger, qu’il soit proche (comme la réputée Accademia Teatro Dimitri de Suisse italienne) ou très lointain (comme le formidable Théâtre-École Kokolampoe de Guyane). Ouverture également aux autres arts de la scène, grâce aux jeunes acteurs marionnettistes formés au sein de l’ESNAM de Charleville-Mézières (unique école nationale consacrée à la formation de l’acteur
marionnettiste). Ouverture géographique aussi, puisque le Festival déborde de l’enceinte boisée de la Cartoucherie pour rejoindre le Théâtre de la Cité internationale, auquel est désormais associée notre fidèle ESAD.

Par vocation, le Festival des Écoles se veut être un beau coup de projecteur sur la transmission de l’art théâtral en France et à l’étranger, en présentant de tout jeunes artistes frais émoulus de leur école (publique – c’est-à-dire gratuite, et supérieure, c’est-à-dire professionnalisante), qui feront là leurs premiers pas « dans le monde » pour se présenter au public, au « métier », aux éventuels futurs employeurs (metteurs en scène, réalisateurs, castings, agents, etc).
Mais attention : on ne vous présentera pas ici des enfilades de scènes ou de numéros d’acteurs censés valoriser des savoir-faire et flatter des egos ! Les écoles*, qui ont formé durant trois années denses et intenses leurs jeunes artistes, viennent à la Cartoucherie jouer des « spectacles de sortie » : de véritables spectacles donc, conçus ad hoc par des metteurs en scène aussi talentueux que pédagogues, qui embarquent avec eux leurs jeunes interprètes tout au long du processus fragile et passionnant d’une création.

Chaque acteur/clown/marionnettiste est donc ici considéré comme partie prenante d’une entreprise collective, où chacun est au service d’une écriture, d’une vision, d’une exigence – bref, d’une oeuvre artistique.

Grand merci à toutes les écoles qui soutiennent ardemment ce rendez-vous annuel de la transmission théâtrale ; merci aux apprentis régisseurs lumière du CFA du CFPTS pour leur concours si nécessaire aux montages des spectacles ; merci à l’AFFUT (association des étudiants et anciens étudiants des écoles supérieures de théâtre) qui nous propose deux workshops, un laboratoire Shakespeare et un « Speed-conférence-dating » autour des métiers de la création et de la production ; merci à Claire Ruppli qui nous permet de projeter son très émouvant documentaire tourné dans les murs de l’école de la « Rue Blanche » (l’ENSATT parisienne) où furent formés tant d’acteurs et actrices de 1944 à 1997. Merci particulier au soutien salutaire du Ministère de la Culture – DGCA et du CNSAD. Merci renouvelé à nos voisins de la Cartoucherie qui ouvrent leur porte à cette belle jeunesse, qui fait déjà le théâtre de demain.

François Rancillac
directeur du Théâtre de l’Aquarium

* Les 14 écoles nationales supérieures sont l’École du Nord à Lille, l’École du TNB à Rennes, l’Académie de Limoges, l’École supérieure du TnBA à Bordeaux, l’ENSAD de Montpellier, l’ERAC à Cannes, l’École de La Comédie de SaintÉtienne, l’ENSATT à Lyon, l’ESAD du TNS à Strasbourg, le CNSAD et l’ESAD à Paris, l’ESCA du Studio d’Asnières, le Théâtre École d’Aquitaine à Agen et l’ ENSAM – Charleville-Mézières. Elles sont subventionnées par le Ministère de la Culture et de la Communication (par le Ministère de l’Éducation Nationale pour l’ENSATT), avec le soutien des villes et des collectivités territoriales respectives.

© Milana Bidault

Le programme :

du 22 au 25 juin 2017 au théâtre de l’Aquarium (jeudi, vendredi, samedi à 20h, dimanche à 16h) : « Lac » de Pascal Rambert dans une mise en scène de Marie-Sophie Ferdane par l’ESCA (École de comédiens par l’alternance – Studio d’Asnières)

du 27 juin au 30 juin 2017 au théâtre de la Cité Internationale (mardi, mercredi, jeudi, vendredi à 20h) : « l’étrange histoire de l’enfant dénommé K. » d’après Franz Kafka mise en scène d’Igor Mendjisky par L’ESAD (École Supérieure d’Art Dramatique – Paris)

du 29 juin au 2 juillet au théâtre de l’Aquarium (jeudi à 19h, vendredi à 21h, samedi à 16h, et dimanche à 18h) : « La nuit des rois » de Shakespeare, traduction d’Ariane Mnouchkine mise en scène de Delphine Cottu avec les élèves de Tek Guyane (théâtre école Kokolampoe) / ENSATT Lyon.

SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
ARCHIVES
A NE PAS MANQUER