Retour sur ce festival qui s’est déroulé à Pessac en décembre dernier. Le coup d’envoi du festival Sur un petit nuage s’est ouvert sur un parcours intérieur dans les locaux du Pôle Culturel de Camponac aménagés avec des installations pour mettre l’eau à la bouche de spectateurs -petits et grands- curieux, rythmé par des interventions dans plusieurs salles et à divers moments par les artistes de la Compagnie E.V.E.R.

Transformation d’objets du quotidien en percussions qui donne un effet spectaculaire, ces rendez-vous impromptus surprennent et impressionnent par leur volume sonore, sur des objets dont on ne soupçonnerait pas toujours la résonance. Le final est donné dans le hall de la médiathèque avec les musiciens de la compagnie et les chanteuses, deux femmes au style de chant si différents et dont on arrive à entendre un duo vocal original et qui fonctionne ! Le chant lyrique allié au chant métal, accompagnés d’un clavier et d’un percussionniste. Un moment surprenant !

KOLOK par Par la Compagnie Eyes.Voice. Ears. Rhythm E.V.E.R

Le spectacle visuel KOLOK, entre percussions corporelles et théâtre musical, est un spectacle où trois individus dont on comprend bien qu’ils ne semblent pas toujours joyeux parce que trop absorbés par leur environnement, doivent se supporter, apprendre à faire ensemble les choses. Ils nous embarquent dans des scènes très quotidiennes – comme la sonate en brosse à dents électrique ou le séchage de cheveux – mais chorégraphiées de manière à rendre ces banales actions totalement drôles car ils leur donnent un éclairage décalé. Pourtant sans parole, le spectacle nous dit beaucoup de choses et les moments de rire, le comique des situations, l’expressivité des visages et des corps des artistes et leurs prouesses corporelles laissent les spectateurs en émoi.

Certains passages sont aussi très touchants et le rythme du spectacle est vraiment bien mené, entre poésie, onirisme, quotidienneté et drôlerie. Les trois personnages, une femme et deux hommes, sont joueurs, inventifs et font front aussi pour montrer à quel point les objets technologiques nous enferment dans une bulle où l’on devient un peu fou, un peu idiot parfois, où notre dépendance et notre docilité à la machine nous rendent aussi quelques fois risibles – et pourtant on s’y retrouve tous. Et leur naïveté, leur résistance, leur façon de faire corps et de se lier fait de ce spectacle un moment magique et très humain.

Anna Yorka

 

spectacle vu le dimanche 19 décembre 2018 (33) dans le cadre du festival Sur un petit nuage

Compositeur et directeur artistique : Camille Rocailleux
Interprètes : Quelen Lamouroux, Camille Rocailleux, Peter Stavrum Nielsen
Visuel : Nicolas Sénégal
Régie :  Vincent Bourgeau
Production et diffusion : Aurélie Favre

Prochaines dates :

22 janvier 19 / Théâtre Ducourneau – Agen (47)
10 février 19 / Festival MOMIX (68)
26 mars 19 / L’Arc Scène Nationale – Le Creusot (71)
23 mai 19 / Festival Echappée Belle – Blanquefort (33)
24 mai 19 / Festival Echappée Belle – Blanquefort (33)

 

 

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER