Guerre et si ça nous arrivait qui se joue actuellement à l’Espace Pasteur est une fable étonnante et glaçante de Janne Teller mise en scène par Laurent Maindon. Si la France subissait soudain la guerre, où irait-on ? Construit sur cette uchronie, le spectacle ne laisse personne indifférent et nous transporte dans un univers inconnu pour lui. Un spectacle à vocation pédagogique à voir d’urgence !

Ce spectacle, en installant astucieusement un jeu de miroirs, permet de prendre conscience du vécu tragique des migrants fuyant leur pays en guerre. Ces populations déracinées, qui abandonnent leur vie, leurs parents, leurs amis, leur vie professionnelle et leurs biens se trouvent brutalement confrontés à un monde hostile. Le pays accueillant les parque généralement dans des camps en attendant l’obtention du visa de réfugiés politiques. Un statut qui ne vaut guère intégration mais davantage un rejet des autochtones. La vie dans les camps, avec ses pièges et ses dissensions internes, crée un sentiment de terreur. Mais il faut serrer les dents coûte que coûte si l’on ne veut pas être expulsé vers son pays d’origine. Que vaut cette nouvelle vie où l’on a perdu sa vie d’avant et où l’on est toujours perçu comme un étranger ? Ces français, déracinés dans ces pays du Moyen Orient, se heurtent au jugement de valeurs issus d’une culture dissonante. Les comportements et attitudes de ces « étrangers » pose problème au pays accueillant.

Ce spectacle, par sa fulgurance nous renvoie à nous-mêmes, à nos comportements individuels face aux migrants qui fuient la guerre en risquant leurs vies sur des embarcations de fortune.  Et si c’était nous ! Ce spectacle par sa portée pédagogique nous instruit sur nous-mêmes et principalement sur nos égoïsmes. Une simple toile devant le public devient alors le réceptacle des émotions, des fractures, et de la désolation provoquée par la guerre. Jouant avec les ombres chinoises les deux narratrices nous embarquent avec fracas dans ce voyage inédit mais qui pourrait bien nous concerner. Cette inversion salutaire du cours des événements est d’une force telle qu’elle nous laisse totalement interdit. A ne manquer sous aucun prétexte !

Laurent Schteiner

Guerre et ça nous arrivait de Janne TELLER
Mise en scène de Laurent MAINDON assisté de Marion Solange-MALENFANT

  • Manipulation / voix : Claudine BONHOMMEAU et Marion Solange-MALENFANT
  • Lumière et manipulation : Jean–Marc PINAULT
  • Bande son : Jérémie MORIEZEAU
  • Copyright photo Laurent Maindon

Espace Pasteur
13 rue du Pont Trouca
Avignon

9h50

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER