Jean Bellorini nous offre actuellement un spectacle exceptionnel aux Ateliers Berthier – Théâtre de l’Odéon, Liliom ou la vie et la mort d’un vaurien de Ferenc Molnár. Figure prédominante du théâtre hongrois des années vingt, Ferenc Molnár nous convie, à travers cette magnifique fable aux accents brechtiens, au questionnement sur les choix décisifs qui engagent notre existence. Cette pièce existentialiste constitue un hommage à la jeunesse tant par sa féérie que par sa poésie d’une rare beauté.

L’histoire de ce conte repose sur une rencontre entre une jeune bonne à tout faire, Julie et un bonimenteur de foire, Liliom, lors d’une fête foraine. Julie tombe amoureuse de Liliom. Ils décident de vivre alors ensemble. Liliom quitte son emploi. Au chômage, il se comporte de plus en plus violemment avec Julie. Celle-ci tombe enceinte et Liliom songe à la vie qu’il pourrait donner à cet enfant s’il était riche. Basculant dans la délinquance, il se laisse entraîner dans un braquage qui tourne mal et préfère se suicider que d’être arrêté. Le ciel lui réclame des comptes pour avoir violenté sa femme. Une étrange proposition lui sera alors faite…

liliom_pierre-dolzani_4

La scénographie recrée pleinement l’atmosphère d’une fête foraine avec ses auto-tamponneuses et ses roulottes attenantes. Cette création phénoménale voulue par Jean Bellorini apporte une authenticité de fait en procurant des prolongements au propos même de la pièce. Ce parc d’auto-tamponneuses symbolise la vie sécurisante de Liliom qui tourne à vide. Son renvoi et le chômage se traduisent alors par une fracture dans son évolution personnelle l’amenant à grandir.

Ce changement radical de vie accélère un processus émotionnel qui n’est jamais arrivé à son terme jusqu’à maintenant. Son amour utilise alors le canal bien particulier de la violence caractérisant ainsi une inversion des sentiments. De fait, les mots s’entrechoquent avec violence et authenticité comme du diamant à l’état brut.

liliom_pascal-victor_1

Mais au-delà de ce drame, Jean Bellorini a su instiller un humour tiré tout droit de personnages de bande dessinée, créant ainsi un décalage intéressant. L’univers de Jean Bellorini ne saurait être complet sans la musique qui est un élément essentiel de sa mise en scène. Ces respirations musicales accompagnent avec bonheur le propos de la pièce.

Enfin, on notera les clins d’œil de Jean Bellorini propres à certains aspects de notre société actuelle. Saluons la performance de ces comédiens excellents qui portent le spectacle comme jamais !.

Laurent Schteiner

 

Liliom de Ferenc MOLNAR
Traduction : Kristina RADY, Alexis MOATI, Stratis VOUYOUCAS

 

Mise en scène de Jean BELLORINI

Avec Julien BOUANICH, Amandine CALSAT, Julien CIGANA, Delphine COTTU, Jacques HADJAJE, Clara MAYER, Teddy MELIS, Marc PLAS, Lidwine de ROYER DUPRÉ, Hugo SABLIC, Sébastien TROUVÉ, Damien VIGOUROUX

Scénographie et lumière : Jean BELLORINI
Costumes : Laurianne SCIMEMI
Musique : Jean BELLORINI, Lidwine de ROYER DUPRÉ, Hugo SABLIC, Sébastien TROUVÉ
© Pascal VICTOR

ATELIERS BERTHIER – 75017
Théâtre de l’Odéon – Théâtre de l’Europe
Tel : 01 44 85 40 40
www.theatre-odeon.eu

Jusqu’au 28 juin 2015 à 20h00 du mardi au samedi et 15h pour le dimanche.

 

 

 

 

SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
ARCHIVES
A NE PAS MANQUER