Accompagné par des musiciens et un ténor anglais, mis en scène par Jean-Luc Revol, Tchéky Karyo fait entendre des poèmes bouleversants de la Grande Guerre. Mémorable transmission ! Une belle création de la Comédie de Picardie.

Le metteur en scène Jean-Luc Revol a extrait une quinzaine de poèmes de l’anthologie du journaliste et écrivain picard Jacques Béal.

La lyre du poète, cet été-là, vibrait dans la légèreté du temps. Hymne d’allégresse à la saison. Sans crier gare, le gris s’intercala sur la ligne bleue des Vosges. La guerre était aux portes du pays. L’Europe s’embrasait. Les énergies se fédérèrent dans un enthousiasme débridé qui donnait parfois à la mort rôdeuse le masque avenant d’une tête carnavalesque. Doublure pécieuse, la muse prit part dans le paquetage du poète. Pour la première fois, des lieux-dits sur des cartes d’états-major se transformèrent en incantations poétiques. Quel poète n’a pas senti passer un rêve dans la tourmente,, en campagne, à la seule évocation du nom Chemin des Dames, beau comme une promesse amoureuse et furtive, à l’ombre des fougères. »

Visuel 2 © Ludo Leleu

© Ludo Leleu

Rêve ou réalité. Atroce et dure réalité. Le poète versifie le prosaïque. Le cadavre qui fermente dans sa décomposition. Le tirailleur sénégalais et ses drôles d’amulettes. La soupe, le vin , la gnôle. La souffrance.; Le courrier que le vaguemestre transmet de tranchée en tranchée. Le corps à corps. Le bru mou d’une poitrine qui éclate. L a guerre a ses couleurs, son odeur. Le poète use de ce registre jusqu’à en mourir. La guerre fraîche et joyeuse que devait être courte, se fixa durant trois ans sur une ligne de front qui bougeait de temps à autre. La France se coupa en deux. Le Front et l’arrière. Au Front, la mort s’habitue aux vivants. A l’arrière la vie reprend ses droits. 

 Ou donc est tombée ma jeunesse

A la violence, à la mort, au froid, à la boue s’opposent aussi le désarroi, l’amertume, le désespoir. Puis ses sentiments refluent. Au plus profond du cataclysme, le bonheur apparaît pour le poète comme une insurrection et résurrection. 

Dates des tournées 

Amiens
Mardi 18 à 20h30 mercredi à 19h30
Hirson
jeudi 20 à 20h30
Soissons
Vendredi 21 à 20h30
Albert
dimanche 23 à 15h00
Paris
Théâtre Daunou Lundi 24 et mardi 25 à 20h30
Abbeville
Jeudi 27 à 20h30

Mai 2015
Festival de Brighton et Institut français de Londres.

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER