Articles

Théâtre : Cendrillon d’après Joël Pommerat au théâtre de l’Odéon – Théâtre de l’Europe

Par Laurent Schteiner, le 28 mai 2013 — cendrillon, Joel Pommerat, theatre de l'odéon -theatre de l'europe — 4 minutes de lecture

Le mythe de Cendrillon revisité par Joël Pommerat est sans conteste une œuvre magistrale dont les ressorts nous entraînent à considérer les contes de fée sous un aspect totalement inédit. Il nous offre une pièce puissante qui, tout en respectant le thème même de ce conte, s’intéresse à l’âme de ses personnages et de leurs évolutions. Joël Pommerat présente une mise en scène brillante qui fait écho à sa recherche constante d’esthétique tant dans le jeu que dans une scénographie très stylisée. Ce spectacle à l’approche des fêtes s’avère incontournable pour les petits et pour les grands.

Ce qui frappe, dans ce spectacle, est la densité de richesse à tous niveaux apporté par Joël Pommerat. La scène est conçue comme une boite à image. Les nuages passent et les mots défilent au gré d’une voix off d’origine scandinave retenant toute l’attention du public. Installé en milieu de scène, un homme souligne les mots de la voix par des gestes précis et simples. Des lignes verticales, horizontales, obliques ou des ronds. Cette approche poétique de l’introduction du conte, où le public s’accroche à cette voix particulière, dénote de cette attention portée à cette atmosphère particulière.

cendrillon-8

Du haut de sa vieillesse Cendrillon nous invite à découvrir sa jeunesse. L’image des cieux renforce cet appel. Découvrir la vie des personnages de ce conte par de-là l’histoire même est totalement inédite. Qui pourrait imaginer la vie de Cendrillon après sa rencontre avec le Prince Charmant ? Ensuite, viennent les mots avec leur puissance et leur ambiguïté. Parfois, ils deviennent transparents ou inaudibles et créent des contre-sens. Quelle aurait été la vie si elle avait bien entendu les mots de sa mère mourante ? Mais le conte revu par Joël Pommerat questionne l’âme de l’enfance sur la disparition des êtres chers. Il souligne ce passage essentiel de l’évolution de l’enfant vers le stade adulte.

On pourrait être touché par moment par l’apparente noirceur de ce conte mais à chaque fois une note comique vient rehausser le ton de la pièce. Le metteur en scène a voulu rapprocher ce conte de la vraie vie avec des personnalités bien réelles. Si la vie peut être à la fois dure, tendre et drôle, le questionnement généreux et naïf des enfants s’applique alors bien à ce contexte. Cette adaptation quelque peu moderne de ce conte enrichit le thème de cette histoire en incorporant des effets de lumière insignes rappelant certains effets spéciaux de la photographie. La musique, elle-même, tient un rôle particulier en soulignant le tragique des situations ou leur cocasserie. Joël Pommerat fait feu de tout bois pour nous présenter une œuvre d’une très grande qualité.

Le jeu des comédiens est époustouflant. Ils incarnent des personnages d’une telle puissance que le public en ressent la force. Les spectateurs unanimes, sont séduits par le talent de leur jeu qui s’exprime aussi dans leur corps. La mise en scène apporte des trouvailles qui, en l’espèce, accentue l’originalité du spectacle. En apportant plus de profondeur à cette histoire, Joël Pommerat renforce la didactique des questions que pose implicitement le conte. Si le conte met en relief le moyen de grandir, il joue, dans ce cas, le rôle de passeur pour les enfants. L’approche de Joël Pommerat rappelle alors dans un autre registre, certaines connexions avec Bruno Bettelheim.

 

Laurent Schteiner

 

Cendrillon d’après le mythe de Cendrillon (Charles Perrault)

d’après Joël Pommerat

Mise en scène de Joël Pommerat (artiste associé à l’Odéon-théâtre de l’Europe et au Théâtre National de Bruxelles)

Scénographie et lumière d’Eric Soyer

Costumes Isabelle Deffin

Son François Leymarie

Musique originale Antonin Leymarie

Vidéo Renaud Rubiano

Crédits photos Cici Olsson

 

Vous êtes ici

 

 

23 mai-29 juin 2013 / Berthier 17e

Cendrillon

une création théâtrale de Joël Pommerat

avec Alfredo Canavate, Noémie Carcaud, Caroline Donnelly, Catherine Mestoussis, Déborah Rouach, et José Bardio, Nicolas Nore 

 

 

Odéon – Théâtre de l’Europe

Ateliers Berthier 17e

 Jusqu’au 29 juin 2013

Réservations : 01 44 85 40 40

www.theatre-odeon.eu