Le théâtre de l’Atalante nous propose actuellement  Crime et Châtiment de Dostoïevski,  un spectacle de toute beauté adapté et mis en scène par Benjamin Knobil. Une mise en scène magistrale pour un texte adapté pour le théâtre tout en conservant le ferment russe de l’œuvre. Cette pièce servie par une scénographie incroyable nous guide à travers l’âme torturée de Raskolnikov.  Les comédiens sont excellents. Il est rare d’être impressionné par une œuvre théâtrale mais il convient d’admettre que celle-ci est frappée au bon coin de l’excellence !

Dans cette adaptation de Benjamin Knobil, les comédiens jouissent d’une présence scénique incroyable, à commencer par Franck Michaud, qui incarne Raskolnikov, cet étudiant taciturne dont le caractère obsessionnel l’entrainera vers sa chute. Nourri de remords après son forfait Il revendique malgré tout le droit à survivre dans une société inhumaine.

« Pourquoi ne pas affirmer ses crimes, à l’image de Napoléon ou de Staline, s’ils sont réalisés pour le bien de tous. »

Visuel 2 © Maurizio Giuliani

Le fonds de cette histoire sordide repose sur cet aspect de la question : la faim justifie-t-elle les moyens ? Dostoïevski y ajoute la folie qui entoure ce personnage. Cette pièce ne répond pas directement à cette question.

Le personnage de Romain Lagarde en juge d’instruction est truculent tant le parallèle avec  l’inspecteur Colombo est criant. Usant des techniques de ce policier, il ne cesse de jouer au chat et à la souris avec Raskolnikov. Dominique Jamet, Mathieu Loth et Lorena Von Allmen jouent des personnages inédits démontrant toute la variété de leurs talents.

La scénographie, constituée d’une plateforme rotative, escamotable et modulable à souhait, permet de créer ainsi quantités de lieux propres à l’œuvre elle-même. On assiste alors à des trouvailles de mises en scène impressionnantes (la lucarne ouvrant sur une douche, la scène du tram ou encore les bouffées délirantes de Raskolnikov). Cette mise en scène associée à la mécanique de cette scénographie imprime un rythme soutenu tel que le public a l’impression de voir un film.

On espère une nécessaire suite à ce spectacle tant la qualité est de mise !

 

Laurent Schteiner

 

Crime et Châtiment de Fédor Dostoïevski

Adaptation et mise en scène de Benjamin Kobil

Avec Dominique Jaquet, Mathieu Loth, Lorena Von Allmen, Franck Michaud et Romain Lagarde.

  • Lumières : Laurent Nennig
  • Décor : Jean-Luc Taillefert et Stéphanie Lathion
  • Décor sonore : Jean-pascal Lamand
  • Costumes : Olivier Falconnier

© Maurizio Giuliani

 

Théâtre de l’Atalante
Réservations : 01 46  06 11 90
www.theatre-latalante.com

Jusqu’au 9 février 2014 les lundis, mercredis et vendredis à 20h30 et les jeudis et samedis à 19h00, les dimanches à 17h00. Relâche mardi.

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER
A slider with the ID of 1 doesn't exist.