La Compagnie Liquidambar a joué devant une salle comble et charmée son spectacle des Paniers pour les sourds au théâtre la Lucarne à Bordeaux.  Des Paniers pour les sourds est un vers d’un poème de Paul Vincensini, qu’Aurore Cailleret a repris pour titre de son spectacle.

D’une poésie incroyable, il transcrit des sensations, des mouvements, provoqués par les mots du poème sur les artistes à leur lecture, et pourtant pas une seule parole n’est prononcée pour nous transmettre les mots de ce poète. Toute la magie réside dans le corps et la tête de la marionnette et les images qu’elle nous donne à vivre.

Le silence nous fair sentir autant la solitude du personnage que le bruit dans son crâne quand il se brise.

La création sonore du spectacle est extraordinaire : des musiques offrent une atmosphère souvent énigmatique voire sourde ou inquiétante, légère par instants. Elle accompagne parfaitement tout l’imaginaire et les souvenirs que cet homme (la marionnette) traverse. Il est le personnage qui ouvre sa mémoire, son passé et ses rêveries par l’ouverture d’une boîte dont sortent de nouvelles choses.

La marionnette est manipulée sur une grande table par deux marionnettistes qui font corps avec elle et jouent avec. Cette chorégraphie a quatre mains est pleine de tendresse, de sensualité, de jeu et la présence de plus en plus visible au fil du spectacle des deux marionnettistes accentuent la mise en abyme des images sorties du crâne craqué du personnage.

La scénographie, très épurée, n’amène que l’essentiel sur le plateau : une boîte, un panier ou des mains composent ces étranges tableaux mouvants. A l’image du flux de la pensée ou de la mémoire, c’est avec une grande fluidité que les objets apparaissent ou disparaissent du plateau. L’inconscient et l’onirisme ont toute leur place dans cette poésie incarnée, sublimée par des lumières ciselées et par cette chorégraphie à quatre mains enveloppant la marionnette qui prend vie et nous subjugue de bout en bout.

Aurore Cailleret qui est une sorte de « magicienne des mains », a créé un véritable bijou avec ce spectacle visuel marionnettique. Sa partenaire Lolita Barozzi et elle manipulent autant leur marionnette que nos émotions et nos sensations : l’envoûtement opère et toute la salle est sous le charme.

Anna Yorka

« Des paniers pour les sourds » de la Cie Liquidambar

Inspiré de l’oeuvre de Paul Vincensini

  • Conception et mise en scène : Aurore Cailleret
  • Interprétation : Lolita Barozzi et Aurore Cailleret
  • Création lumière et régie générale : Yannick Anché
  • Création sonore : : Christophe Briz
  • Constructions : Lolita Barozzi, Aurore Cailleret, Hélène Godet, Amélie Madeline, Réka Roser
  • Regards artistiques : Sarah Clauzet, Frédéric Vern
  • Crédit photo : Pierre Planchenault

Durée : 50 minutes

Spectacle vu en mai 2019 à la Lucarne à Bordeaux (33) par la Boîte à jouer

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER