Le Festival Péril Jeune ouvre cette fois-ci ses portes à l’univers linguistique de Falk Richter, jeune auteur et metteur en scène allemand, associé à la Schaubühne de Berlin, avec une pièce au titre rempli de sens : Etat d’urgence. Etat sous tension, lieu de vie privé de liberté, ultra sécurisé. C’est ce que les membres d’une même famille subissent au quotidien. Tel un huis clos, la pièce met en scène un couple au bord de la crise, en fuite contre la réalité.

etat d'urgence

La scénographie, composée de gros cubes en bois, fait écho au propos de l’auteur : la société est morcelée. Nous vivons tous à côté les uns des autres. Sans nous connaître. Au fil de la pièce, les cubes s’ordonnent et se désordonnent, recréant d’autres formes. Dans cet espace de vie où règne une tension quasi-constante, le couple est en recherche de lui-même. Les questions fusent au fil du texte : comment se positionner par rapport à l’autre ? La notion de famille, qu’en est-elle à l’heure actuelle ? Dans une société où la consommation et les chiffres sont devenus maîtres, l’humain perd son côté instinctif, l’amour est réduit à une courbe et des pourcentages, grandes lignes dénonciatrices de la dernière pièce de Falk Richter, Ivresse (publiée à L’Arche éditeur), ayant connu un vif succès à Avignon cette année.

Le malaise sociétal induit le malaise du couple : dans cette pièce fermée, des écrans de télévision et de caméra de surveillance sont les seules fenêtres vers l’extérieur. Tout est sous contrôle et soupçonnable, c’est d’un petit soupçon d’ailleurs venant de la figure de la mère, que naît cette pièce. Leurs actions sont commandées et même faire l’amour devient un exercice calculé, mécanique, commandé à l’animal qui vit encore au plus profond d’eux. C’est grâce à une langue singulière, celle d’un auteur qui s’attache à la répétition, au questionnement, à l’affrontement de notre propre cri, que le metteur en scène togolais, Basile Yawanké, fait vivre sous nos yeux le désespoir d’une société malade de vivre. Dans une mise en scène chargée de colère et de rage surgit un combat entre un désir infini de liberté et un besoin de protection. L’urgence ici n’est-elle pas de se sentir vivant ?

 

Coline Rouge

 

Etat d’urgence de Falk Richter

Compagnie Alyopa

Metteur en scène : Basile Yawanké

www.confluences.net

 

 

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER