Le Théâtre 13 remet au goût du jour le mouvement du Grand Guignol, genre théâtral du début du XXème siècle, dans un spectacle d’épouvante cocasse et original mis en scène par Frédéric Jessua et Isabelle Siou. Une série de trois courtes pièces où les moyens techniques mis en plaçe sont à la hauteur du jeu des comédiens : impressionnants !

 

Le Théâtre du Grand Guignol, à deux pas de Pigalle, fut de 1897 à 1962 le rendez-vous incontournable des sensations fortes. Le public bourgeois s’y rendait pour la soirée, à la recherche du panel d’émotions apporté par ce genre de spectacle. Au programme : frayeurs, histoires macabres et un soupçon d’érotisme. Plusieurs textes denses à la mécanique bien huilée s’enchaînaient ainsi pour le plus grand plaisir des spectateurs. C’est cette expérience unique que Fréderic Jessua et isabelle Siou nous proposent de revivre au travers de cette adaptation étonnante.

 securedownloadsecuredownload-1

 

Pour ce faire trois épisodes aux thèmes différents et complémentaires sont assemblés dans ce spectacle. Dans « l’amant de la morte » de Maurice Renard, Robert est éperdument amoureux de la femme de son meilleur ami. Il lui déclare maladroitement sa flamme et l’hypnotise par mégarde. Dans « Le baiser de sang » de Jean Aragny et Francis Neilson, on assiste à la folie de Mr Joubert qui harcèle un chirurgien pour se faire amputer de l’index alors que celui-ci semble parfaitement sain. Enfin le dernier texte « Les détraquées » d’Olaf et Palau nous entraîne dans les sombres coulisses d’un pensionnat de jeunes filles.

 

Vous l’aurez compris, c’est un univers extrêmement riche et complexe que vous rencontrerez avec ce spectacle. Le Grand Guignol n’a rien d’un sous-genre oublié, c’est un mélange détonnant entre le burlesque et le tragique, une atmosphère provocatrice chargée de fantasmes qui est parfaitement restituée ici. Au delà des mécanismes implacables présents à l’origine dans le texte on notera les moyens techniques et autres effets spéciaux utilisés qui contribuent allègrement à faire passer le spectateur du frisson au rire Le décor est sobre et réaliste mais on retrouve des accessoires au style désuet qui poétisent l’ensemble et lui apporte cette touche de surréalisme qui permet au spectateur de s’échapper, d’être emporté totalement dans l’histoire. Les comédiens prennent un plaisir visible à jouer cette remarquable partition et laissent libre cours à leur folie jubilatoire. Saluons d’ailleurs les prestations de Joseph Fourez et Elise Chièze qui nous ont particulièrement séduits dans leurs multiples rôles. A découvrir d’urgence !

 

Audrey Jean

 

« Grand Guignol » une série théâtrale d’épouvante, cocasse et coquine
Mise en scène Frédéric Jessua et Isabelle Siou

« L’amant de la morte » de Maurice Renard mise en scène Frédéric Jessua
« Le Baiser de sang » de Jean Aragny et Francis Neilson mise en scène Isabelle Siou
« Les Detraquées » d’Olaf et Palau mise en scène Frédéric Jessua

 

Avec : Justine Bachelet ou Claire Guionie, Elise Chièze, Clémentine Marmey, Dominique Massat ou Isabelle Siou, Stéphane Papanian, Julien Buchy ou Joseph Fourez, Jonathan Frajenberg ou Jonathan Hume, Frédéric Jessua et Aurélien Osinki

 Crédits Photos : Maline Cresson

Jusqu’au 28 Avril

Mardi, jeudi et samedi à 19H30
Mercredi et Vendredi à 20H30
Dimanche à 15H30

Théâtre 13 / Jardin

103 A Boulevard Auguste Blanqui
75013 Paris

www.theatre13.com

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER
A slider with the ID of 1 doesn't exist.