Pour sa rentrée post-confinement, le Théâtre de Belleville nous propose un magnifique seul en scène, Hedda, interprétée de belle manière par Lena Paugam.  Ce spectacle intelligent et joliment écrit par Sigrid Carré-Lecoindre s’attache à décrire le mécanisme conduisant à la violence domestique. Lena Paugam et Sigrid Carré-Lecoindre ont créé un spectacle à forte charge émotionnelle sur la violence domestique dont le processus témoigne des graves manquements de notre société en la matière.

Cette pièce assise sur des bases factuelles décrit avec minutie ce mécanisme d’horlogerie qui préfigure l’installation de la violence domestique dans le couple. Au commencement de cette histoire, Hedda, tombe follement amoureuse. Une grande histoire d’amour s’ensuit. Ils vivent cette relation en parfaite symbiose. L’histoire d’Hedda est l’histoire d’une jeune femme qui « bégaye sa vie » et réussit à devenir éditrice, à force de persévérance. Cette réussite apporte son lot de frustrations masculines générant une perversité inattendue suivie de violence. La sidération s’abat sur Hedda. Tétanisée, elle fait face à un discours qui alterne excuses et compromissions. Elle s’enfonce dans le silence. La sidération fait place à la sauvegarde d’un passé heureux auquel elle se raccroche et qui préserve son idéal de bonheur. Ce silence crée une dichotomie préjudiciable emmurant Hedda dans une spirale auto-destructrice.

Lena Paugam, manie le verbe avec aisance en nous embarquant dans cette histoire tristement et dramatiquement banale. Son interprétation naturelle renforce cette dramaturgie annoncée. On assiste à une décomposition de cette femme en devenir de rêves et d’amour. Elle se ratatine sous l’effet de la bêtise et de la jalousie. La comédienne nous fait entrer dans la psychologie de Hedda qui se refuse à renoncer à ses rêves qui se sont brutalement évanouis. Cet aveuglement mortifère la prive dès lors de tout recours. Ce spectacle, bâti avec finesse, met en relief la persévérance des rêves d’enfant qui se fracassent sur une triste et dure réalité.  Lena Paugam, qui interprète et signe cette mise en scène, domine son sujet en apportant naturel, délicatesse et intelligence.

Laurent Schteiner

 

Hedda de Sigrid Carré-Lecoindre
Mise en scène de Lena Paugam

avec Lena Paugam

  • Dramaturgie : Sigrid Carré-Lecoindre, Lena Paugam, Lucas Lelièvre
  • création sonore : Lucas Lelièvre
  • Chorégraphie : Bastien Lefèvre
  • Scénographie : Juliette Azémar
  • Création lumière : Jennifer Montesantos
  • © photo Pauline Le Goff

Tournées :

  • Mardi 3 novembre 2020 : Scène nationale de l’Essone-Evry (91)
  • Vendredi 27 novembre 2020 : Espace culturel de la Hague (50)
  • Dimanche 7 mars 2021 : Théâtre d’Etampes (91)
  • Jeudi 11 mars 2020 : Théâtre de l’Arche à Tréguier (22)
  • Vendredi 2 avril 2021 : Théâtre Le Rayon vert-St Valery-en-Caux (76)
  • Du 6 au 8 avril 2021 : Théâtre de Verdun
  • Saison 21/22 : 3 représentations au Liberté Scène Nationale de Toulon
ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER
A slider with the ID of 1 doesn't exist.