Le chef d’œuvre d’Alfred de Musset il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée se donne actuellement au Lucernaire. Anne-Sophie Liban et Mathias Fortune Droulers nous proposent pour l’heure un spectacle haut en couleurs et complètement déjanté loin, très loin des codes traditionnels attachés à l’œuvre. Ils apportent tous deux, en signant cette mise en scène, la preuve de la grande modernité de ce texte romantique extraordinaire.

Metteurs en scène et comédiens, ils nous présentent une pièce délirante assortie de gags sortis tout droit d’une bande dessinée. Respectant en tout point le texte, ils jouent avec précision une partition difficile qu’ils réussissent aisément.

La qualité première de cette mise en scène est de mettre en valeur un texte toujours actuel. Les dialogues de Musset traduisent bien ce langage suranné délivré à toute femme susceptible d’être séduite. Ce discours totalement désuet a pour objet de rabaisser la femme en la maintenant dans un corset sociétal peu enviable. Les dérives actuelles de ce type de comportement nourrissent ce texte en sublimant le rôle de la femme dans la société.

Le rythme de cette pièce est alerte et les comédiens nous embarquent dans un moment captivant de burlesque, d’amour et de romantisme. Une belle réussite.

Laurent Schteiner

 

Il faut qu’une pièce soit ouverte ou fermée d’Alfred de MUSSET
mise en scène de Anne-Spohie LIBAN et Mathias FORTUNE DROULERS

 Avec Anne-Sophie LIBAN et Mathias FORTUNE DROULERS et en alternance Katia MIRAN et Vladimir PERRIN

  • Collaboration artistique : Julie BROCHEN
  • Création lumières : Cynthia LHOPITALLIER
  • Scénographie : Marion de VILLECHABROLLE
  • Costumes : Audrey BELIN
  • Copyright Photos Stanislas Liban

Lucernaire
53 rue ND des champs
75006 Paris
Tel : 01 45 44 57 34
www.lucernaire.fr

Jusqu’au 19 août 2018 à 21h, le dimanche à 17h

 

SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
ARCHIVES
A NE PAS MANQUER