Stéphane Braunschweig nous convie actuellement à une nouvelle lecture d’Iphigénie à l’Odéon. Dans une mise en scène sobre et épurée, Stéphane Braunschweig apporte une belle lisibilité de cette histoire éternelle qui prend les allures d’un récit palpitant jusqu’au « suspense » final.

L’histoire d’Iphigénie témoigne d’un monde en suspens où la flotte grecque s’apprête à attaquer Troie. Les vents sont tombés. Il faut consulter l’Oracle, Calchas. Ce dernier préconise le sacrifice de la jeune Iphigénie, fille d’Agamemnon, afin d’emporter la victoire finale sur cet ennemi héréditaire. Ulysse prône cette solution afin d’assoir la puissance de la Grèce sur le monde.

Afin de plaire aux dieux et remporter une victoire unique, Calchas enferme Agamemnon dans un piège machiavélique. Les portes de l’Enfer s’ouvrent pour ce roi, père et guerrier. Tiraillé entre son amour paternel et sa soif de conquêtes, le roi des rois semble se résoudre finalement au sacrifice ultime de sa progéniture. Racine nous interpelle sur les moyens nécessaires pour arriver à ses fins, quitte à voir se dérober les valeurs auxquelles on a cru jusqu’à présent. Agamemnon en fait la triste expérience. Achille, le prétendant déclaré d’Iphigénie, tente de faire fléchir Agamemnon en utilisant la raison puis la menace. Iphigénie, un moment abattue, accepte son sort au nom de son amour filial. Les comédies de Molières seraient des tragédies si au dernier moment un tiers événement ne rétablissait une situation compromise. Il en est de même pour cette tragédie qui connait le même rapport… Racine nous invite ici à une partie d’échecs des plus haletantes ! Les comédiens ont tous excellents. Saluons plus particulièrement les performances remarquables de Anne Cantineau (Clytmnestre) et de Cécile Coustillac (Iphigénie) qui nous ont enchantées. Stéphane Braunschweig signe là une très belle mise en scène efficace, haletante et palpitante !

Laurent Schteiner

 

Iphigénie de Jean Racine
mise en scène de Stéphane Braunschweig

avec en alternance :

Sharif Andoura, Jean-Baptiste Anoumon, Suzanne Aubert, Astrid Bayiha, Anne Cantineau, Virginie Colemyn, Cécile Coustillac, Claude Duparfait, Ada Harb, Glenn Marausse, Thierry Paret, Pierric Plathier, Lamya Regragui Muzio, Chloé Réjon, Jean-Philippe Vidal, Clémentine Vignais et Thibault Vinçon

  • Collaboration artistique : Anne-Françoise Benhamou
  • Costumes : Thibault Vancraenenbroeck
  • Lumière : Marion Hewlett
  • Son : Xavier Jacquot
  • © photo Simon Gossellin

Théâtre de l’Odéon – Théâtre de l’Europe
Location : 01 44 85 40 40 
www.theatre-odeon.eu

du mardi au samedi à 20h, le dimanche à 15h jusqu’au 14 novembre 2020 

relâche les 11, 25 et 31 octobre et 1er novembre 2020. 

 

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER
A slider with the ID of 1 doesn't exist.