Après un joli succès au Cinéma avec « Apnée » et leur précédente création tout aussi réussie au théâtre « Les Armoires Normandes », Les chiens de Navarre s’attaquent à une thématique pour le moins d’actualité, la fameuse identité nationale, avec tout ce que cela comporte de turpitudes actuelles dans une société française torturée. Comme à leur habitude ils appuient là où ça fait mal, tyrannisent les bons sentiments et provoquent autant de rires que de remises en question. « Jusque dans vos bras » un spectacle radical et nécessaire, une cartographie sans concessions d’une France en proie à ses démons identitaires et nationalistes.

« C’est pour ça qu’il y a quelque chose qui ne va pas parce qu’on ne peut pas rire de de tout. Une société où on ne peut plus rire, où on ne peut plus interroger, c’est une société qui va mal. » 
Jean-Christophe Meurisse

C’est une troupe enrichie de nouveaux visages qui prend ses quartiers aux Bouffes du Nord pour « Jusque dans vos bras » mais pas de soucis pour les aficionados pour autant rien de leur identité si particulière n’a été égarée en chemin. Toujours aussi efficaces, les chiens n’ont en effet rien perdu de leur corrosivité et attaquent de front, avec tout le mordant qui les caractérisent, le sujet de l’identité. Avec cette création ils font tour à tour acte de résistance, décryptage de fond, une psychanalyse jubilatoire et surtout une thérapie déjantée par le rire. Les chiens de Navarre trouvent toujours l’angle d’attaque idéal, celui qui mettra chaque spectateur face à sa conscience d’humain, ils ont la juste observation, et ici en prime le juste timing.  Cela tient sans doute pour partie au processus créatif basé sur des improvisations libres, des écritures au plateau et des recherches, des tentatives placées sous le signe de la liberté absolue. Sous la direction remarquable de Jean-Christophe Meurisse la dramaturgie du spectacle prend alors forme, en écumant au fur et à mesure les propositions foisonnantes de la troupe pour aboutir à une création pointilleuse et folle, une succession de sketchs ciselés où les comédiens n’auront pour ainsi dire aucune limite. Ici face au plateau faussement bucolique nous passerons au gré des séquences par un enterrement délirant et sanglant, un pique-nique entre amis où le débat idéologique fait rage, et bien d’autres saynètes féroces. Les chiens passent au crible les maux de la France, et leur remède est à leur image furieusement drôle, tendre et avec un arrière-goût de malaise, juste ce qu’il faut de provocation pour que l’introspection se prolonge, pour que le miroir qu’ils nous tendent soit un peu difficile à affronter. Pour finaliser cette psychanalyse jubilatoire de la France les chiens de Navarre n’oublient pas d’en convoquer les grandes figures historiques et populaires, Obélix, le général De Gaulle, Jeanne d’arc ou encore Marie-Antoinette  se croisent et se rencontrent ainsi dans ce ballet étrange et décalé. C’est grinçant, malin, irrévérencieux, impertinent et  libérateur et ça fait juste du bien ! Allez,  vive la France !

Audrey Jean

« Jusque dans vos bras » Une création des Chiens de Navarre 
Mise en scène Jean-Christophe Meurisse

Avec Caroline Binder, Céline Fuhrer, Matthias Jacquin, Charlotte Laemmel, Athaya Mokonzi, Cédric Moreau, Pascal Sangla, Alexandre Steiger, Brahim Takioullah, Maxence Tual, Adèle Zouane

Jusqu’au 2 Décembre aux Bouffes du Nord 

Du mardi au samedi à 20h30
Mâtinées dimanche 19 et 26 Novembre à 16h

SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
ARCHIVES
A NE PAS MANQUER