Articles

Théâtre : Klaxon, trompettes…et pétarades

Par Audrey Jean, le 26 mars 2013 — aldo moro, dario fo, klaxon, marc prin, theatre 14, Theatre à bout portant, trompettes et pétarades — 3 minutes de lecture

Marc Prin fait souffler un vent de folie sur le Théâtre 14 avec sa mise en scène décapante de « Klaxon, trompettes…et pétarades ». Cette farce hilarante et grotesque met en lumière le génie de Dario Fo pour le vaudeville militant. La compagnie du Théâtre à bout portant s’empare de ce texte avec talent pour nous servir un joyeux délire à ne manquer sous aucun prétexte !

 

Dario Fo écrit cette pièce dans l’Italie des années 1970, une époque complexe où bon nombre de mouvements sociaux dégénèrent. Séquestrations et attentats sont alors monnaie courante et l’on assiste notamment à l’assassinat d’Aldo Moro par les brigades rouges. Il garde cette atmosphère en toile de fond et l’accompagne d’un feuilleton rocambolesque qui voit le patron de la Fiat prendre le visage d’un de ses employés à la suite d’une intervention de chirurgie esthétique.

Photo 7 © Franck TreboitPhoto 10 © Franck treboit 

L’écriture féroce de Dario Fo est ici sublimée par la mise en scène brillante de Marc Prin. Tout dans ce spectacle a l’air fou, en désordre mais tout est en réalité parfaitement maîtrisé par l’équipe énergique de comédiens. Le public est pris à parti, sollicité en permanence afin de lui faire renoncer à sa passivité de spectateur. Plus de quatrième mur, nous sommes largement invités à participer à cette mascarade jubilatoire. La scénographie est également habile et extrêmement précise. Deux espaces de jeu bien distincts prennent vie à tour de rôle grace à l’utilisation ingénieuse de portes à double faces. Quelques accessoires et costumes traduisent ça et là une dimension surréaliste qui renforce le côté satirique et clownesque de la pièce. Les acteurs s’en donnent à cœur joie et s’investissent totalement dans ce théâtre de situation complètement déglingué. Saluons les performances incroyables de Gilles Ostrowsky qui compose avec brio un double personnage truculent à souhait et Céline Dupuis qui campe avec maestria le rôle de la femme délaissée et envahissante. Un moment de théâtre explosif !

 

Audrey Jean

 

 

« Klaxon, trompettes…et pétarades » de Dario Fo
Mise en scène de Marc Prin

Traduction Marie-Françoise Sidet

Avec : Céline Dupuis, Anne Dupuis, Gérald Césbron, Gilles Ostrowsky, et Miléna Esturgie

Crédits Photos : Franck Treboit

Jusqu’au 27 Avril

Mardi, Vendredi et Samedi à 20H30
Mercredi et Jeudi à 19H
Samedi à 16H

 

Théâtre 14

20 avenue Marc Sanguier
75014 Paris