La Manufacture des œillets présente actuellement La conférence des oiseaux adaptée par Jean-Claude Carrière. La mise en scène de Guy Pierre Couleau pleine de couleurs est tirée de l’un des plus contes soufi dont le Persan Farid Uddin Attar fit l’un des beaux récits poétiques de tous les temps. Ce conte, qui tient lieu de voyage initiatique, est réalisé dans une esthétique et un soin particuliers afin de retranscrire cette magnifique allégorie.

Mais que se passe-t-il ? Quelle est cette effervescence ? Une conférence pas comme les autres débute. Celle des oiseaux. L’heure est grave. La Huppe prend la parole et trace pour cette petite communauté un nouvel enjeu : celui de trouver le roi Simorg. Ce souverain, bien que très éloigné, est leur gardien, leur garant. Leur quête durera longtemps comme un voyage au long cours. Les obstacles sont multiples durant l’expédition. Mais le désir intact de trouver leur roi décuplera leur détermination et leur force à le trouver. Franchissant les 7 vallées (de la recherche, de l’amour, de la connaissance, du néant, de l’unité, de la stupeur et de la mort), ils prennent le temps de la découverte en écoutant les anecdotes de certains dont le spiritualisme force peu à peu leur compréhension et leur entendement. Si les 7 vallées représentent le miroir de l’humanité, ils en saisissent peu à peu le sens tout en s’épuisant dans cette vaine quête. Les oiseaux, dépossédés des oripeaux de leurs idéaux et de cette vision rassurante de la vie, se rapprochent de la vérité et de l’authenticité. En se dépouillant du superflu, d’un amour superficiel pour cette icône lointaine, ils accèdent enfin au savoir et à la vérité.

Guy Pierre Couleau a mis un soin extrême à orientaliser cette œuvre où la spiritualité gagne la scène et le public. La mise en scène esthétique renvoie le spectateur au sens profond de ce conte où la poésie et la philosophie se conjuguent si bien. Les masques sont superbes et apportent un sens profond au propos de la pièce. Le public n’a aucun mal à imaginer avec aisance les oiseaux, preuve si l’en est de l’excellence de ces comédiens.

Laurent Schteiner

 

La Conférence des oiseaux d’après le récit théâtral de Jean-Claude CARRIERE inspiré par le poème de Farid UDDIN ATTAR « Manteq Ol-Teyr »
Mise en scène de Guy Pierre COULEAU

Avec Manon ALLOUCH, Nathalie DUONG, Cécile FONTAINE, Caroline PECHENY, Jessica VEDEL, Emil ABOSSOLO M’bo, Luc-Antoine DIQUERO, François KERGOURLEY, Shahrokh MOSHKIN GHALAM et Nils OHLUND

  • Assistante à la mise en scène : Christelle CARLIER
  • Collaboration artistique : Caroline PECHENY
  • Scénographie : Delphine BROUARD
  • Lumières : Laurent SCHNEEGANS
  • Masques : Kuno SCHLEGELMILCH assisté de Hélène WISSE
  • Costumes : Camille PENAGER
  • Musique : Philippe MILLER
  • Régie générale : Laurent SCHNEEGANS
  • © Laurent SCHNEEGANS

Manufacture des Œillets
1 place Pierre Gosnat – 94200 Ivry-sur-Seine
réservations : 01 43 90 11 11

www.theatre-quartiers-ivry.com

les lundis, mardis et vendredis à 20h, les jeudis à 19h, le samedi à 18h et le dimanche à 16h

jusqu’au 22 février 2019

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER