Le théâtre Michel propose actuellement un seul en scène de Carole Fréchette, La peau d’Elisa, dans une mise en scène très sobre de Véronique Kapoïan. Cette fable fantastique nous transporte dans un monde poétique et sensible. Un très beau rendu !

Elisa assise, à un café, compulse ses notes et nous explique qu’une calamité s’est emparée d’elle depuis peu. Elle a constaté qu’un surplus de peau recouvrait son corps en l’épaississant. Prise de panique, elle a cherché tous les moyens de s’en débarrasser. Puis un jour, elle découvre que le seul moyen de revenir à son état physique initial consiste à raconter les histoires d’amour des autres. C’est avec sensibilité et avec une note de poésie que Laurence Pollet-Villard nous décrit le quotidien exaltant et angoissant de cette femme contrainte d’absorber coûte que coûte les histoires d’amour des autres pour exister.

elisa 2

Elisa se confie en nous faisant ressentir tout le poids de son calvaire et de son désespoir par cette vie pathétique qui consiste à se nourrir des autres pour exister. Laurence Pollet-Villard excelle dans l’art de tenir le public en haleine dans un rythme soutenu. Une partition difficile mais réussie haut la main. Un spectacle à ne pas rater !

Laurent Schteiner

 

La peau d’Elisa de Carole Fréchette

Mise en scène de Véronique Kapoïan

Avec Laurence Pollet-Villard

Théâtre Michel
38 rue des Mathurins
75008 Paris
Locations : 01 42 65 35 02
www.theatre-michel.fr

Jusqu’au 30 décembre 2014 les mardis et mercredis à 19h15

 

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER