Dans la salle en pierre du Théâtre de l’Épée de bois Laurent Poncelet explore les mille et une façons de se révolter. Entourés d’une troupe d’artistes pluri-disciplinaires « Les bords du monde » s’avère être une cartographie vivante des inégalités du monde, le cri conjoint de tous les exclus,  les rejetés, les réfugiés, les oubliés.

Laurent Poncelet et son équipe internationale offrent ainsi au public de la Cartoucherie un spectacle protéiforme, regroupant au plateau des chants, de la danse,  le texte lui est composé de plusieurs langues. Les artistes sont en effet issus des favelas du Brésil, aussi bien que du Togo, d’Haïti, du Maroc ou de la Syrie. De cette rencontre naît une formidable énergie, comme si ces artistes se trouvaient aux confluences de toutes les révoltes du monde, ils incarnent de leurs voix, de leurs corps, de leurs musiques l’urgence de vivre malgré les discriminations, malgré les exclusions, malgré les guerres, malgré tout. Le processus de création est tout aussi passionnant, les comédiens et danseurs au plateau partent d’improvisations et au gré des recherches émerge une thématique prégnante, ici les frontières, la frontière avec l’autre. Ce sont de vrais instants de vie qu’ils nous communiquent avec cette fougue contagieuse, cette énergie débordante. Il y a du désespoir évidemment, de la violence, de la détresse mais aussi une force qui paraît indestructible. Le dispositif scénographique renforce l’impression de mouvement continu sur le plateau, la forme est brute, sans structure dramaturgique mais tellement vraie. Au sons des percussions tonitruantes et des chants bouleversants impossible alors de ne pas se sentir concernés, impossible de rester froid devant la révolte toute crue.

Audrey Jean

« Les bords du monde » Dramaturgie et mise en scène Laurent Poncelet 

Avec Gabriela Cantalupo, Tamires Da Silva, Abdelhaq El Mous, Zakarie Heddouchi, Marcio Luiz, Ahmad Malas, Mohamad Malas, Kokou Mawuenyegan, Dzossou, Lindia Pierre Louis, Lucas Pixote, Germano Santana, Clecio Santos et Sodjine Sodetodji

Théâtre de l Épée de bois jusqu’au 22 avril

Jeudi et vendredi à 20h30
Samedi à 16h et 20h30
Dimanche à 16h

SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
ARCHIVES
A NE PAS MANQUER