« Les Monstrueuses » actuellement à l’affiche de la Maison des Métallos s’inscrit dans le contexte du Focus « Femmes ». Ce spectacle original explore la généalogie d’une femme à travers le XXe siècle. Le texte de Leïla Anis, étourdissant et poétique nous transporte aux confins des frontières temporelles et mentales de son personnage. Ce beau spectacle est une véritable expérience théâtrale à vivre !

Ella, en perdant connaissance devant un laboratoire d’analyse médicale ,apprend qu’elle est enceinte. Elle se réveille dans une chambre d’hôpital en 1929. A la faveur d’une amnésie post-traumatique, elle renoue avec le fil de sa généalogie, de cette lignée de femmes qui l’ont précédée.

Débute ainsi un voyage hors-normes où les fantasmes se font jour entre le Yemen et la France. Les traditions ancestrales chevauchent la réalité en se confondant. La volonté de liberté de ces femmes prime sur tout le reste. Les fantasmes d’infanticide et l’absence d’instinct maternel sont livrés en pâture à la culpabilité. Leïla Anis et Karim Hammiche ont travaillé sur l’intime en révélant toute la monstruosité des sentiments les plus refoulés mais avec poésie et douceur. L’intime est devenu le miroir de notre être à l’état brut. Une représentation précieuse sans fards à l’image de ces espaces scéniques de couleurs qui décrivent l’espace-temps d’Ella. Ce spectacle riche interroge nos origines débouchant sur  des questions métaphysiques et philosophiques.

Laurent Schteiner

 

Les Monstrueuses de Leïla ANIS Mise en scène de Karim HAMMICHE

Avec Leïla HAMMICHE et Leïla ANIS

  • Création musicale : Clément BERNARDEAU
  • Création lumière et régie : Véronique GUDEVAUX
  • Construction : Hugo DUPONT
  • Régie son : Pierre-Emmanuel JOMARD
  • © Pierre François

Maison des Métallos
94 rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
réservation : 01 47 00 25 20
www.maisondesmetallos.org

Jusqu’au 2 décembre 2017
les mardi, mercredi, vendredi à 20h (sauf vendredi à 14h)
jeudi, samedi à 19h
dimanche à 15

 

SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
ARCHIVES
A NE PAS MANQUER