Raffaele Salis nous revient avec une très belle pièce LES NOUVEAUX AMANTS. Dans son spectacle, ROUGE TANGO Raffaele Salis avait innové en impulsant dans le jeu des moments de grâce par la danse, à la fois sensuelle et langoureuse, avec des personnages principaux « tangueros & couple à la ville » qui pouvaient être traversés par des états d’âme qui s’exprimaient aussi dans la beauté des pas de tango argentin, écho sensuel, charnel, animal, parfois sensation douloureuse, parfois vibration agressive et tendre, parfois euphorisant comme autant de facettes de l’âme troublée des amants éternels… Un hymne à l’amour sulfureux et envoutant. C’est le cas aussi pour LES NOUVEAUX AMANTS sous l’angle de la comédie à l’italienne.

Pour mettre du piquant dans sa relation, un couple va chercher à se réinventer pour retrouver les sensations de ses premières rencontres. Prendre le parti du jeu amoureux et de la séduction à travers des situations cocasses, pour recréer une attirance et un trouble, plus forts, avec de l’effervescence amoureuse, la naïveté de l’enfance, de l’amusement, de la dérision aussi… Entre Fantasme et réalité, le jeu amoureux devient dangereux et évolue vers des territoires inconnus avec des instants de grâce suspendue combinant musique, danse, tango, sensualité, désir, folie, furie qui sont autant d’intermèdes ou de respirations entre les doutes qui se succèderont par goût du jeu amoureux et de sa perversion. Les masques tombent les uns après les autres et le couple s’amuse de ses envies pour devenir plus vrai… Jusqu’où ira-t-il ?

 

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER
A slider with the ID of 1 doesn't exist.