Macbeth (the notes) est un spectacle proprement jouissif par le thème abordé que par la truculence des propos. Parler du théâtre à travers une pièce comme Macbeth est loin d’être une gageure. Mais faire parler le metteur en scène sur sa direction d’acteurs et sur sa mise en scène, tel est le sujet de cette pièce hilarante mise en scène par Dan Jemmett au Lucernaire.

Afin de donner le ton à ce spectacle, un metteur en scène dont la dernière répétition n’a duré que 5h45 se voit contraint de rassembler toute son équipe afin de défricher et faire le point malgré l’urgence du temps qui le presse. Il martèle son crédo : le théâtre de la distorsion qui requiert un engagement physique à tout crin s’appliquant à chacun. Il décrit les scènes vécues avec force dérision exagérant à outrance les prestations de certains comédiens. Le verbe devient alors irrésistible. Sur un plateau nu, David Ayala nous fait revivre les étapes cruciales de cette répétition qui emportent le rire à chaque trait. Et le tout enrobé d’une bienveillance quelque peu surréaliste. Les effets « zoom » sont nombreux créant un décalage jubilatoire. Ce chef d’orchestre se démultiplie afin d’interpeller les principaux acteurs ou tel technicien qui se doit de modifier la douche de sang ayant provoqué la blessure d’un comédien…  Le public est pris à parti par ce metteur en scène qui dévoile le fond de sa pensée chaotique. Et si justement Shakespeare nous avait laissé ce cadeau inestimable d’une pièce en perpétuelle évolution.

Mais Dan Jemmett a choisi de rompre ce flux de remarques déjantées par des moments de grâce où David Ayala interprète Macbeth ou d’autres. La pièce bascule alors dans une autre dimension et prend les allures d’un voyage initiatique. David Ayala nous apporte en corollaire des anecdotes sur le métier, allant jusqu’à se moquer de la mise en scène d’Hamlet par Dan Jemmett à la Comédie Française. Dan Jemmett se moquant de lui-même. Clin d’œil, dérision ou les deux ?

Ce spectacle nous emporte par ses accents de vérité et par ses expériences de vie consentis à l’humour où l’argutie essentielle est la passion du théâtre selon Dan Jemmett. Une mise en scène aboutie et une performance étonnante de David Ayala résument ce bel objet théâtral !

Laurent Schteiner

 

MACBETH (THE NOTES) d’après Macbeth de William SHAKESPEARE
Conception et adaptation Dan JEMMETT et David AYALA
Mise en scène Dan JEMMETT

Avec David AYALA

  • Collaboratrice artistique :  Juliette Mouchonnat
  • Régie générale : Thierry Ganivenq
  • © Patrick Berger

Lucernaire
53 rue ND des Champs
75006 Paris
Réservations : 01 45 44 57 34
www.lucernaire.fr

jusqu’au 13 octobre 2019 à 19h00 du mardi au samedi, le dimanche à 16h00

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER