Le Centre National de Création Orléans Loiret (CADO) nous propose un spectacle de toute beauté, Mademoiselle Julie d’August Strindberg, mis en scène par son Directeur, Christophe Lidon. Ce spectacle interrompu, suite au confinement, reprend toutes ses couleurs en nous proposant une lecture claire et précise de ce chef d’oeuvre de Strindberg. La mise en scène efficace de Christophe Lidon nous replonge avec bonheur dans une nouvelle traduction de la célèbre parabole de maîtres et valets.

La fête de la St Jean le 30 juin bat son plein et revêt des vertus particulières pour Mademoiselle Julie qui y participe. Une fête où elle recherche l’oubli d’elle-même, ressentant lourdement le poids familial et notamment celui de son père, le Comte. Christophe Lidon s’est attaché à mettre en évidence les racines familiales de Julie dont elle secoue le joug désespérément jusqu’à la transgression.

Cette oeuvre très riche a la particularité de se décliner sous des registres sociaux et psychologiques indifférenciés. Ainsi Julie ressent avec amertume le poids de son milieu familial dont elle souhaiterait s’affranchir. Elle opère, lors de cette fête, sa propre révolution. Un changement où elle tente d’abolir les frontières sociales avec Jean, son valet. Inverser les rôles constitue la seule solution pour exister pleinement en dehors de son environnement social confortable et pesant. Un rapport singulier s’installe entre eux où chacun devient tour à tour dominant et dominé. Julie séduit Jean en le détournant de sa fiancée Christine. Cette double victoire alimente sa rage d’exister en instillant sa perversité et ses fantasmes. Julie, en parfaite rupture de ban, se retrouve à la recherche insensée d’un destin. Son dessein inspire à Jean l’ivresse d’une vie inespérée lui permettant de gravir les échelons de l’échelle sociale. Mais le maintien des frontières sociales s’avère davantage rassurant et confortable. C’est le constat cynique et amer que Strindberg nous assène réduisant à néant toute forme de transgression sociale.

Les comédiens sont excellents et traduisent bien cette lecture originale de Christophe Lidon. Cette oeuvre désormais classique nous interpelle toujours par sa modernité et sa persistance à proposer un autre modèle. Et si…mais non !

Laurent Schteiner

Mademoiselle Julie d’August Stringerg
mise en scène de Christophe Lidon 

avec Yannis Baraban, Sarah Biasini, Deborah Grall

Chorégraphie du bal : Maud Le Pladec, directrice du Centre chorégraphique national d’Orléans avec les amateurs d’Orléans

  • version scénique : Michael Stampe
  • lumières : Cyril Manetta
  • costumes Chouchane Abello-Tcherpachian
  • musique : Cyril Giroux
  • images : Léonard
  • assistante à la mise en scène : Valentine Galey
  • © photos Cyrille Valroff

Calendrier des représentations

  • les mardis 15 et 22 septembre 20h30
  • les mercredis 16 et 23 septembre 19h00
  • le jeudi 17 septembre 19h00
  • le jeudi 24 septembre 20h30
  • les vendredis 18 et 25 septembre 20h30
  • les samedis 19 et 26 septembre 14h30
  • les samedis 19 et 26 septembre 20h30
  • les dimanches 20 septembre 15h00

CADO : Le Centre National de Création Orléans Loiret
Boulevard Pierre Ségelle
45000 Orléans

https://www.cado-orleans.fr

Par téléphone : + 33 2 38 54 29 29

Par mail : contact@cado-orleans.fr

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER
A slider with the ID of 1 doesn't exist.