Jordan Beswick vous invite en toute intimité à rencontrer une femme au destin hors du commun, héroïne de son spectacle « Notre Dame de perpétuels donuts » actuellement à l’affiche au Lucernaire. Edna Howard est élue citoyenne de l’année de sa petite ville, son discours de remerciement est l’occasion pour elle de nous raconter son parcours et sa vie semée d’embûches. Jordan Beswick livre ainsi une histoire personnelle puisque le personnage d’Edna lui est inspiré par sa tante et offre au spectateur une belle leçon d’optimisme.

 

00654088_000003.thw

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’Edna n’a pas une vie facile. A la naissance, ironie du sort, elle est déclarée morte-née. Enfant elle subit très vite les attouchements de son père alors que ses frères et sa mère gardent le silence. Croyant fuir ses malheurs, elle se marie rapidement mais son époux s’avère être lui aussi violent. Son salut, elle le trouve dans la maternité et voue un amour sans limites à ses fils. Puis comme si elle avait de l’affection à revendre, elle commence à s’occuper d’autres enfants en difficulté jusqu’à prendre enfin sa revanche sur la vie.

 

Jordan Beswick rend un hommage vibrant à sa tante en mettant en scène ce personnage extraordinaire. Edna Howard pourrait s’apparenter à une sorte de « desperate housewive » sous euphorisants. Utilisant le prétexte de la remise de prix comme point de départ de son texte, Jordan Beswick laisse ensuite Edna librement s’exprimer sur sa vie. Elle se perd alors en anecdotes en tous genres laissant échapper ça et là ses drames personnels et ses secrets. Elle nous assène avec un sourire immuable les pires horreurs dont elle a été victime, un père pédophile, un mari qui la frappe, le manque cruel d’amour dont elle avait pourtant tellement besoin. Mais elle trouve sa force dans le pardon, la réconciliation et se construit un optimisme à toute épreuve au contact des enfants. Les siens tout d’abord puis les autres, les battus, les abandonnés, les laissés-pour-compte qu’elle prendra sous sa protection. Si vous voulez rencontrer cette sainte elle se cache au paradis du Lucernaire !

Audrey Jean

« Notre Dame de perpétuels donuts » écrit et mis en scène par Jordan Beswick

Avec Natasha Mashkevich

Crédits photos : François Vila 

Jusqu’au 27 Avril
Du Mardi au Samedi à 19H

 

Le Lucernaire

53 Rue Notre Dame des Champs
75006 Paris  

www.lucernaire.fr

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER