Only Connect, la dernière création de Mitch Hooper brille actuellement au Vingtième théâtre par son originalité. Surfant sur la vague Internet, Mitch Hooper explore les relations virtuelles sentimentales de six personnages en quête d’amour au sens large. Une mise en scène où vidéo et effets sonores se conjuguent pour nous entraîner dans un monde virtuel débouchant sur la ronde infernale des e-mails, des « textos », des tchats, et autres sites coquins… on regrettera la mise en scène touffue qui finit par perdre le spectateur sur la durée. 

L’espace scénique divisée en plusieurs parties matérialisant les univers des divers personnages dans leurs relations qui nouent frénétiquement à travers leurs téléphones portables et leurs ordinateurs. Tromperies, blessures, coups de foudre, plaisir, errements : tout l’arsenal moderne de l’amour est revisité sous nos yeux. L’utilisation de la vidéo permet de suivre le contenu des e-mails adressés aux uns et aux autres. De cet enchevêtrement d’actions ou l’on passe un coup de fil de son téléphone portable tout en envoyant un mail au même instant traduit bien notre époque. La mise en scène de ce « nouveau désordre amoureux » qu’Alain Finkielkraut n’aurait pas démenti perd le spectateur amené à découvrir un e-mail qui s’écrit alors qu’une scène se joue au même moment sur une autre partie du plateau. Cet exercice s’avère compliqué à suivre.

 

Le procédé d’écriture « analytique » de l’auteur est intéressant en soi mais le propos finit par s’en ressentir en assénant au public toute la panoplie des moyens de communication qui sont mis à sa disposition dans la vie courante. Le propos perd de sa substance et c’est bien dommage. Saluons enfin les comédiens qui interprètent à merveille les héros de cette nouvelle industrie de l’amour.

 

Laurent Schteiner

 

Only Connect de Mitch Hooper

 

Mise en scène de Mitch Hooper
Assistante à la mise en scène : Isabelle de Francesco

Avec Daniel Berlioux, Anatole de Bodinat, Jade Duviquet, Didier Mérigou, Gaël Rebel et Sophie Vonlanthen

 

  • Lumière : Patrice Le Cadre
  • Scénographie, décor et costumes : Philippe Varache
  • Musique : Frédéric Bures
  • Graphisme : Aurélie Frère, Olivier Thévin
  • Vidéo : Frédéric Bures, Fan Zhang et César Andrei
  • Photo : Svend Andersen

 

Vingtième Théâtre
7 rue des plâtrières

75020 Paris

Tel 01 43 66 01 13

Du mercredi au samedi à 21h30, le dimanche à 17h30

 

 

 

 

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER