La Manufacture des Abbesses nous présente actuellement un texte de Nathalie Sarraute, Pour un oui ou pour un non, dont l’intelligence réside dans les fines perceptions de nos relations humaines. Pour un Oui ou pour un non prend à son compte la maxime de Paul Klee pour qui « l’Art ne restitue pas le visible : il le rend visible ». Mis en scène par Tristan Le Doze, ce petit moment de théâtre prend les allures d’un ensemble bien pesé et enchanteur à plus d’un titre.

Il y a des riens qui sont tout. Des petits détails s’accumulent et font pencher un jour la balance dans un sens plutôt que dans un autre. L’accessoire devient alors l’essentiel. Pour un oui ou pour un non nous conte l’histoire de deux amis, H1 et H2, extrêmement proches qui se retrouvent. H1 s’étonne de la distance que son ami H2 a mis entre eux. Un dialogue un peu flou s’amorce. Puis, nous assistons à un duel à fleurets mouchetés. De quoi est-il question en fait ? De rien ou de petits riens qui embarrassent H2. Mais encore ? Un malaise s’installe. H1 ne s’est aperçu de rien à l’exception de cette distance qui frappe leur amitié. Que recouvrent donc ces riens qui sont visiblement tout. Puis soudain tout s’éclaire pour H1. Il a fait preuve par le passé de condescendance à l’égard de son ami ou perçu comme tel. La joute verbale se poursuit marquant un fossé irréparable qui les sépare désormais. Le mal est fait. La personnalité de H2 réclame une liberté perdue dans une amitié dévorante. Leurs chemins ont pris des directions différentes. Ce qui semble être une rupture pour un oui ou pour un non, loin d’être une gabegie, s’inscrit dans le contexte naturel de l’évolution humaine.

La mise en scène de Tristan Le Doze rend à la perfection cette confrontation où la révélation de hypersensibilité de H2 fait pièce à la condescendance et au jugement implicite de H1. Le couple Gabriel Le Doze et Bernard Bollet fonctionne à merveille et nous livre une belle partition théâtrale.

Nathalie Sarraute dresse l’inventaire des relations humaines en soulignant l’universalité des sentiments qui les animent. En s’attachant à la versatilité naturelle de nos affects, elle rappelle notre vocation à évoluer en permanence dans un monde où la dissonance peut s’avérer à bien des égards stimulante.

Laurent Schteiner

 

Pour un oui ou pour un non de Nathalie SARRAUTE
Mise en scène de Tristan LE DOZE

avec Gabriel LE DOZE, Bernard BOLLET, Anne PLUMET et Rémy JOUVIN

  • Scénographie : MORGANE
  • Lumières : Christophe GRELIÉ
  • copyright Franck Vallet

La Manufacture des ABBESSES
7 rue Véron
75018 Paris
Réservations : 01 42 33 42 03
manufacturedesabbesses.com

jusqu’au 23 novembre 2019 à 19h les jeudis, vendredis et samedis

 

 

 

 

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER