Le Lucernaire met actuellement à l’affiche un spectacle étonnant, Tigrane. Ce spectacle, créé et mis en scène par Jalie Barcilon, est le fruit d’un tragique fait divers et d’une enquête de longue haleine menée par son auteur sur la désespérance des jeunes sans avenir. Cette mise en scène originale traduit bien l’attente de ces jeunes gens en difficultés, en perte de repères et à l’avenir incertain. Ce spectacle, aux multiples visages et en totale immersion, explore une société élitiste où les écarts générationnels se creusent toujours avec d’autant plus de gravité.

Afin d’illustrer ce débat et cette problématique sociétale, Jalie Barcilon s’est attachée à représenter la vie d’un jeune adolescent Tigrane issu d’une famille éclatée et à la dérive. Une mère emprisonnée pour quelque délit et son père, aigri, alcoolique et au chômage. Cette absence de repères se traduit par un profond malaise qui le submerge. En présentant cet archétype d’un jeune de banlieue en situation d’échec, Jalie Barcilon met en exergue un système sociétal élitiste qui a touché ses limites et qui de facto ne fonctionne plus. Mais parfois, il suffit d’une lueur, d’un espoir fragile pour y croire à nouveau. Tout peut être alors possible. Une enseignante, Isabelle Joliot, relève un défi que la société a abandonné par lâcheté ou facilité. Et si justement de cette noirceur pouvait émerger quelque chose de beau. L’art graphique s’impose avec force dans cette histoire comme une ouverture vers un ailleurs radieux. Mais cela ne suffit pas ! Il faut un catalyseur puissant qui enraye cette situation d’échec consommé et programmé. Un espoir ou une once d’amour constitue alors le ferment  d’une émancipation.

La mise en scène originale accentue l’extrême réalisme de cette histoire dont la narration est assurée par Sandrine Nicolas qui interprète également cette courageuse enseignante qui se débat pour sauver Tigrane (Soulaymane Rkiba). Saluons l’excellence de ces comédiens qui ont su élever le niveau du jeu d’interprétation à l’ambitieux enjeu que représente cette pièce. Le père de Tigrane, Eric Leconte, très sobre nous propose un père ravagé, irresponsable et en pleine confusion. Le réalisme de cette pièce invite le spectateur à se confronter à un déferlement salutaire de fureur, de poésie et d’amour  représentant un joli message d’espoir. Ce spectacle constitue un très joli coup de cœur à découvrir !

Laurent Schteiner

 

Tigrane de et mise en scène de Jalie Barcilon

Avec Eric Leconte, Soulaymane Rbika et Sandrine Nicolas

  • Collaboration artistique : Sarah Siré
  • Création lumière : Jean-Claude Caillard
  • Création sonore : Sophie Berger
  • Création costumes : Alexandre Chagnon
  • Regard Chorégraphique : Thomas chopin
  • Régie générale : Charlotte Poyé
  • © Pauline Le Goff

Lucernaire
53 rue ND des champs
75006 Paris

Locations : 01 45 44 57 34
www.lucernaire.fr

Du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 17h
jusqu’au 8 décembre 2019

 

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER