Le théâtre de Ménilmontant nous a gratifié de trois représentations exceptionnelles de Visages de Femmes d’après l’œuvre de Jean Metellus. Travaillant l’épure de façon efficace et bien pensée, Rubia Matignon a apporté une force incroyable à ces extraits de texte interprétés avec talent par Freydelyne Charles.

Ces extraits de texte mis en musique intelligemment par Bruno Fougniès nous projettent de facto dans un univers poétique et à la fois tellement réaliste. Freydelyne Charles exprime toutes ces voix que l’histoire, la ségrégation et la société de quelque partie du globe a voulu faire taire. La souffrance se manifeste par sa voix et son corps. C’est un cri qu’elle nous jette à la face. Toutes ses femmes revivent devant nous avec ce même masque de l’injustice et de la ségrégation. D’angela Davis à Rosa Parks en passant par Rosa Luxembourg et bien d’autres, ce sont là des figures politiques noires pour la plupart qui nous regardent droit dans les yeux. Elles nous invectivent en nous demandant des comptes.

La puissance poétique balaye tout sur son passage. La force de ces mots rend gorge à tous les oppresseurs et ségrégationnistes qui ont contribué à éteindre ces personnalités. Par-delà leur mort elles continuent à nous insuffler force et courage contre l’arbitraire et l’oppression. Jackson Thelémaque souligne en musique ces chemins de croix de ces femmes qui ont choisi la liberté. En créant une magnifique épure dans sa mise en scène Rubia Matignon, Freydelyne Charles nous transmet tous les accents d’une société multiculturelle avec une nudité pudique troublante et puissante. On ne peut rester insensible à cette désespérance qui nous serre la gorge jusqu’à ce linceul, signant un sacrifice ultime, mais pérennisant La Liberté des idées contre la barbarie.

Laurent Schteiner

 

Visages de femmes d’après l’œuvre de Jean Metellus
Mise en scène de Rubia MATIGNON

avec Freydelyne CHARLES

  • Dramaturgie : Bruno FOUGNIES
  • Scénographie et photos : Marc PETITJEAN
  • Création musicale : Jackson THELEMAQUE
  • assistant à la mise en scène : Guy BASSELET
  • Affiche : Aurore MATIGNON

SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
ARCHIVES
A NE PAS MANQUER