Le théâtre 13 nous offre pour cette rentrée théâtrale quelque peu singulière une jolie fable de Gabrielle Chalmont et de Marie-Pierre Nalbandian. La compagnie les mille Printemps nous présente un spectacle à la fois engagé et participatif reposant sur une mise en scène énergique et volontaire.

Le titre de ce spectacle fait référence à l’endroit précis où 4 enfants un soir de juin 1998 (lors de la victoire de la France en Coupe du Monde) se sont faits la promesse de se retrouver 20 ans plus tard dans une yourte. Mais cette promesse informelle ouvre le champ des utopies juvéniles qui font le lit de l’enfance. Mais la société s’ingénie toujours à contrecarrer les rêves de ses enfants. Ainsi, Hélène, Maxime, Isaac et Juliette vont l’apprendre à leur dépend. La trajectoire des uns et des autres n’a pas suivi la même évolution. Un retour aux sources inattendu dans un camp de yourtes mettra en évidence leur questionnement et leurs doutes.

Où sont passés leurs rêves de construire un autre monde où l’écologie et l’environnement prennent toute leur place, loin d’un capitalisme débridé qui gangrène les individus ruinant leurs chances de partage et d’égalité ? Dans quelle mesure est-il possible de se réinventer ? Toutes ces questions existentielles deviennent le point d’ancrage de ce spectacle qui renvoient dos à dos utopistes et fatalistes, optimistes et sceptiques…

Le spectacle prend appui sur tous ces points divergents afin d’assoir plus prosaïquement la réflexion sur nos choix de vie. Avons-nous trahis nos idéaux ? Avons-nous abandonné nos rêves à notre corps défendant ? Ces rêves avaient-ils vertu à vivre ? Et quelle place cet angélisme peut-il avoir dans un monde où le carriérisme, l’individualisme et le libéralisme deviennent les idoles de notre société ? Si les autrices mettent en évidence ces deux alternatives, elles penchent davantage pour un vivre ensemble où chacun semble s’être débarrassé de ses oripeaux sociétaux.

La mise en scène bien rythmée ne laisse que peu de temps mort. L’aspect participatif amusant et décalé apporte une saveur particulière en en traînant le public dans cette ronde infernale. Saluons le jeu des comédiens qui nourrisse une question de fond existentielle et sociétale que chacun d’entre nous se pose.

Laurent Schteiner

Yourte de Gabrielle Chalmont et de Marie-Pierre Nalbandian
mise en scène de Gabrielle Chalmont

Avec Claire Bouanich, Bastien Chevrot, Sarah Coulaud, Louise Fafa, Maud Martel, Jeanne Ruff, Hugo Tojero et Benjamin Zana

  • Scénographie : Lise Mazaud
  • Création lumière : Agathe Geffroy
  • Création musicale : Balthazar Ruff
  • © photos Chloé Guilhem

Théâtre 13
30 rue Chevaleret
75013 Paris
www.theatre13.com

Tel : 01 45 88 62 22

Jusqu’au 27 septembre 2020 à 20h du mardi au samedi, le dimanche à 16h

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER
A slider with the ID of 1 doesn't exist.