Audrey Jean

Théâtre Ouvert, Centre National des Dramaturgies Contemporaines invite les auteur·rice·s de demain chez les spectateurs. Acteur engagé pour un nouveau répertoire théâtral, le théâtre propose à qui le souhaite de recevoir, par mail, une des dernières pièces qu’il a publiée aux éditions Tapuscrit.

Continuer la lecture

Est-ce que « Frontière(s) » aura lieu ? Peut-on passer du pouvoir à la capacité ?

Depuis le début du confinement, on me demande si je vais annuler « Frontière(s)* ». Cette question résonne douloureusement comme toutes les décisions d’annulation de programmation alors que nous n’avons aucune idée du temps d’isolement et de précaution encore nécessaire. Elle met également en lumière la spécificité de la MPAA : la création de spectacles en amateur. Et qui connait le spectacle vivant sait combien le temps est l’ingrédient indispensable. La suspension de l’activité depuis le 14 mars interdit toute projection de restitutions, réalisations, spectacles, partages, rencontres.

Le confinement fait sauter aux yeux comme une bombe la nécessaire réunion des trois ingrédients du spectacle : le temps, le lieu, les autres.

Continuer la lecture

Sur le plateau du Théâtre de Belleville, Chloé Lacan et Nicolas Cloche unissent leurs multiples talents pour nous entraîner dans un voyage musical bourré d’inventivité, une épopée joyeuse et irrévérencieuse sur la quête du soi. « J’aurais aimé savoir ce que ça fait d’être libre » est un spectacle fougueux dont la force semble infuser, pénétrer lentement les pores, laissant le spectateur ébahi par la virtuosité de ces deux artistes. Dans le corps l’impact est visible, nous partons le coeur fredonnant et empli d’une joie tenace.

Continuer la lecture

Comment est née l’idée d’une telle association ? c’est la toute première question qui vient à l’esprit à la lecture des informations autour de ce spectacle actuellement programmé au Théâtre Paris-Villette. « Toute nue » est en effet une variation pour le moins originale de « Mais n’te promène donc pas toute nue » de Feydeau puisque la metteure en scène Émilie Anna Maillet réalise à partir de ce texte un savant maillage avec des extraits de textes de Lars Norén. Une rencontre improbable entre deux siècles, deux styles, deux auteurs que rien ne lie, deux mondes en sorte, pour un résultat parfait d’une intelligence folle et d’un charme irrésistible.

Continuer la lecture

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER
A slider with the ID of 1 doesn't exist.