Audrey Jean

Après le succès retentissant de « Paradoxal » au Théâtre de Belleville, Marien Tillet nous gratifie d’une nouvelle pépite cette fois au festival Off d’Avignon « Le dernier ogre ». À l’instar de ses précédentes créations la compagnie Le cri de l’armoire nous propose une forme unique, un croisement hybride de plusieurs narrations et disciplines pour un spectacle inoubliable. À ne manquer sous aucun prétexte !

Continuer la lecture

La programmation du Théâtre des Halles lors de ce festival d’Avignon est pour le moins alléchante. À 16H30 la salle ne désemplit pas, le public est déjà présent en masse pour l’adaptation du film de Ken Loach palme d’or à Cannes en 2016 « Moi, Daniel Blake ». Il faut dire que le pari est réussi, la compagnie Joël Dragutin transpose tous les enjeux du film au théâtre en utilisant à bon escient les matériaux de la scène et en s’appuyant sur des comédiens exemplaires.

Continuer la lecture

Repris cette saison au Festival Off d’Avignon « Le dernier cèdre du Liban » retrace le parcours croisé d’une mère et sa fille au terme d’une intrigue romanesque et parfaitement maîtrisée. Une quête initiatique double sur fond survolté et tragique de guerre au moyen-orient, la confirmation indéniable qu’Aïda Asgharzadeh est dorénavant une auteure incontournable.

Continuer la lecture

Voilà un spectacle qui ne laissera pas indifférent. Existe-t-il en effet sujet plus clivant, plus délicat en ce moment en France que la radicalisation ? Absolument bouleversant dans son interprétation, Hakim Djaziri incarne un jeune homme banal qui en l’espace de quelques années de frustrations et d’une succession de mauvaises décisions se retrouve une Kalachnikov à la main prêt à commettre l’irréparable. « Désaxé » refait le chemin pas à pas, non pas pour excuser mais pour essayer de comprendre le mécanisme, pour ouvrir le dialogue peut-être, mais en tous les cas affronter la réalité sans ciller.

Continuer la lecture

Succès phénoménal du Off les saisons passées, le spectacle « Les Cavaliers » mis en scène par Anne Bourgeois et Eric Bouvron est repris cette année encore à l’Essaïon. Une fresque épique fascinante sublimée par les chants de Khalid K, qui plonge le spectateur dans la fureur des steppes afghanes.

Continuer la lecture

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER