Audrey Jean

Après un beau succès au dernier festival d’Avignon Julien Cottereau nous présente sa toute nouvelle création à Paris « AaAhh BIBI », un spectacle qui marque dans nos coeurs le retour de ce personnage si magique, un clown au charme ravageur dont on ne peux se lasser une seconde. Si vous ne connaissez pas encore l’univers de ce grand monsieur précipitez vous donc au Lucernaire !

Continuer la lecture

Trois ans après le jubilatoire « Blockbuster » le collectif Mensuel est de retour au Théâtre 71 de Malakoff avec une nouvelle création protéïforme. « Sabordage » spectacle hybride et foisonnant, pointe les dérives de l’ultralibéralisme en se basant sur l’histoire de la plus petite république du monde l’île de Nauru. Une trajectoire fulgurante et dévastée qui synthétise tristement la folie d’un système que rien ne rassasie.  Le Collectif Mensuel nous régale une fois de plus de sa créativité débordante, musique, bruitages, séquences filmées, et maquettes animées seront au service de cette histoire rocambolesque et pourtant tristement véridique.

Continuer la lecture

« Scènes sur Seine » est le fruit du travail mené par le groupe diffusion au sein du SYNAVI Île-de-France et vise à présenter la diversité de la création Francilienne, en proposant un modèle original de diffusion fondé sur la coopération. Outre l’objectif d’accroître la diffusion en créant ce qu’on peut appeler un “circuit- court”, la nécessité de réinventer la relation artistes / producteurs et programmateurs /diffuseurs est à l’origine de cet élan.

Continuer la lecture

Au Théâtre El Duende c’est la reprise pour « Et la-haut les oiseaux » une fable musicale qui traite du vivre ensemble avec poésie et qui aborde la question de la création avec humour et autodérision. Visuellement très aboutie la pièce fait la part belle à la dynamique de groupe, grâce notamment à un travail soigné sur le corps collectif doté d’une esthétique sobre et efficace, une réussite en tous points.

Continuer la lecture

Abbi Patrix conteur de génie s’associe avec le compositeur Wilfried Wendling pour une performance étrange, un parcours déambulatoire qui interroge le rapport à l’identité, qui remet en perspective la notion même de réalité. Un jeu de piste loufoque et envoûtant qui suit en loin les pas de Peer Gynt, un chemin sinueux qui s’amuse de ce qu’il rencontre et qui accueille l’autre dans sa diversité. « Fake tout est faux tout est fou » est multiple, nous avons eu la chance d’y assister sous l’écrasante canopée du forum des halles, mais ce sera dorénavant dans la gare de l’est qu’Abbi Patrix et La muse en circuit officieront. À vos casques pour cette immersion sonore étonnante à la recherche des trolls et du vrai.

Continuer la lecture

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER