Théatres.com http://www.xn--thatres-cya.com Le théatres sur Paris, téléchargez des podcasts et interviews,theatre, sortie, sortir, piece de theatre, spectacle, theatre, podcast, interview, L'Arche editeur, Editions theatrales, L"Harmattan, Actes Sud, theatre contemporain, theatre classique, theatre jeune public, danse, music-hall, seul en scène, one man show, performance, billetreduc, ticketac, fnac spectacle, les 3 coups Wed, 21 Oct 2020 19:21:52 +0000 fr-FR hourly 1 Théâtre : « Pour que tu t’aimes encore » de Trinidad au Studio Hébertot http://www.xn--thatres-cya.com/articles/theatre-pour-que-tu-taimes-encore-de-trinidad-au-studio-hebertot/ Wed, 21 Oct 2020 19:21:00 +0000 http://www.xn--thatres-cya.com/?p=18275 Le Studio Hébertot nous surprend une nouvelle fois avec un spectacle haut en couleur de Trinidad dans un seul en scène constellé d’humour et de fantaisie, Pour que tu t’aimes encore. Ce seul en scène intime et drôle aux allures de stand-up est un véritable feu d’artifice mené tambour battant. A la fin de ce spectacle, force est de constater que Trinidad n’a pas pu arrêter le temps… Alors on en redemande encore et encore !!!

L’itinéraire de cette artiste suffit à lui-même pour découvrir ce spectacle mémorable. Du fou du Roi chez Stéphane Bern à Brigitte Lahaie sur Sud Radio. Trinidad est passée des couronnes aux sextoys. Une occasion de nous livrer ses petites clés de vie dont elle a le secret.

Ce spectacle, centré sur les femmes ou  la femme que vous êtes, décrit le parcours intime de Trinidad qui s’exprime avec bagout et liberté sur une société frileuse. De ses icônes de jeunesse qui ont balisé sa vie en l’influençant à chaque étape, Trininad nous livre avec truculence ses réflexions sur le corps de la femme jugé tabou par notre société. Dans ce cas, il faut parler du clitoris et de la sexualité intime de la femme oui mais avec humour et pourquoi pas avec une certaine philosophie. A l’image de l’espace cosmique, l’Amour semble réserver des surprises inattendues obéissant à ses propres règles qui nous dépassent tous. Dans ce spectacle truculent, Trinidad nous entraine dans sa part d’intimité qui s’avère être celle de toutes ces femmes qui l’ont construites. Alors oubliez ces modèles pour être celle que vous êtes ! Un spectacle rare à découvrir d’urgence.

Laurent Schteiner

Pour que tu t’aimes encore de et avec Trinidad
Mise en scène de Trinidad

  • Lumière : Olivier Coudun
  • Costumes : Nadège Bulfay
  • Assistante à la mise en scène : Dalia Bonnet
  • © photos Jean Sentis

Studio Hébertot
78 bis boulevard des Batignolles
75017 Paris
résa : 01 42 93 13 04
www.studiohebertot.com

jusqu’au 30 décembre  2020 les mardis et mercredis à 19h (durée 1h15)

Mardi 19h – Mercredi 19h

 

]]>
Théâtre : « Et maintenant ? » à la Manufacture des Abbesses http://www.xn--thatres-cya.com/articles/theatre-et-maintenant-a-la-manufacture-des-abbesses/ Sun, 18 Oct 2020 13:35:07 +0000 http://www.xn--thatres-cya.com/?p=18258 La Manufacture des Abbesses programme actuellement un spectacle très personnel, intimiste et bouleversant à plus d’un titre, Et maintenant ? d’Eirin Forsberg et de Gilles La Carbona. La mise en scène de Philippe Sollier est sobre et pudique mais révèle une puissance dans la parole délivrée. Le théâtre constitue le lieu où justement le verbe est libre de tout tabou et permet de dénoncer cette plaie dont souffre notre société que constituent les violences conjugales.

Le début est toujours marqué par une histoire d’amour entre une femme et un homme. Eperdument amoureux l’un de l’autre, ils se marient. Les années passent et soudain à la suite d’un désaccord, une gifle la frappe de plein fouet. Son âme sidérée vacille devant tant d’incompréhension. Il s’agit d’un malentendu qu’il convient d’oublier au plus vite d’autant qu’un flot d’excuses vient balayer ce malaise. Puis, les coups se font plus nombreux et la sidération fait place à un déni de tels actes. Les excuses ont disparu. Le souvenir de la flamme de son amour pour lui entretient un silence malsain renforçant sa culpabilité. Il a changé à cause d’elle. Il faut attendre dix années pour qu’une prise de conscience se fasse jour et qu’elle soit apte à reprendre le cours de sa vie. La reconstruction est longue, difficile et douloureuse. Cette relation toxique lui a ôté initiatives et forces. Au terme de son parcours, elle trouve la force de vivre et de cracher cet épisode de sa vie dans un jet de bile salvateur. Avec Précision, Eirin Forsberg dessine la cartographie de la perversité et de la violence de ce type d’individu complexé, jaloux et à l’esprit étroit.

Eirin Forsberg est bouleversante sur cette scène nue où sa vie a pris place. Elle nous entraine dans cette spirale infernale où la soumission mâtinée de sidération laisse libre court à une violence conjugale conduisant parfois à un féminicide. Décrire le cadre de la recevabilité de ses violences par la police est un point important à mettre en évidence. Tout doit concourir à éradiquer cette plaie de notre société. Le cri d’Eirin Forsberg doit être entendu et doit s’ajouter à la parole de ces femmes bafouées et battues. Le témoignage d’Eirin Forsberg nous touche en plein coeur. Malgré sa résilience, son âme a gardé au fond d’elle les cicatrices de sa naïveté et de son innocence. Un éveil des consciences est plus que jamais nécessaire et salutaire !

Laurent Schteiner

Et maintenant ? de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona
mise en scène de Philippe Sollier

avec Eirin Forsberg

Manufacture des Abbesses
7 rue Véron
75018 Paris
résa : 01 42 33 42 03
manufacturedesabbesses.com

mercredi, jeudi, vendredi et samedi à 19h jusqu’au 21 novembre 2020

 

 

]]>
Théâtre : « Le destin moyen d’un mec fabuleux » de Laurent Madiot http://www.xn--thatres-cya.com/articles/theatre-le-destin-moyen-dun-mec-fabuleux-de-laurent-madiot/ Sat, 17 Oct 2020 10:28:52 +0000 http://www.xn--thatres-cya.com/?p=18248 Le Studio Hébertot nous propose actuellement un spectacle fort drôle de Laurent Madiot. Ce seul en scène, écrit et mis en scène par Laurent Madiot, Musicien-chanteur du groupe Les Fouteurs de joie, mérite d’être son succès en raison de son caractère décalé nous offrant également une part de poésie. Entre récit et chansons, cette fable inspirée par Don Quichotte nous entraine dans un univers farfelu à première vue mais dont la teneur profonde est davantage sérieuse.

Un homme veut rendre le monde plus beau en devenant colleur d’affiches « artistiques ». Mais il se heurte à la beauté des mannequins qu’il voit sur les publicités qu’il est censé recouvrir… Va-t’il poursuivre son idéal ou succomber à l’appel des sirènes de la consommation ? Ce spectacle musical est davantage un hommage au clown, cet artiste aux mille talents. Ce clown musical joue une multitude d’instruments de musique, s’égare dans un univers d’anti-héros. Prenant à rebrousse-poil notre société, Laurent Madiot revendique son identité originale et marginale. Accompagné de son fidèle ami, un perroquet, il met en place une parole décalée interpellant notre monde et ses contradictions. Et si être colleur d’affiches dans le métro s’avérait être une vocation honorable au regard des standards de réussite plébiscités par notre société ? Interrogeant du regard le public sur la portée de ses gags, il adhère implicitement à leur caractère léger. Ce faisant, il se trouve en droite file avec son personnage moyen au destin fabuleux qu’il s’est créé. Il y a une profondeur poétique touchante qui replace l’individu au centre de lui-même. Et si l’adjectif fabuleux, on se l’attribuait plutôt que d’attendre une reconnaissance hypothétique de notre société. Et si c’était cela la première de nos libertés à reconquérir ?

Laurent Schteiner

Le destin moyen d’un mec fabuleux de et avec Laurent Madiot
Mise en scène, collaboration à l’écriture Aude Léger

  • Texte, chansons et interprétation : Laurent Madiot
  • Scénographie, costumes : Jane Joyet
  • Création lumière : Léandre Garcia-Lamolla
  • Régie générale, collaboration à la création sonore : Clément Commien
  • Création graphique : Atelier Jamjam
  • © photos Bernard Collet

Studio Hébertot
78 bis boulevard des Batignolles
75017 Paris

tel : 01 42 93 13 04 
www.studiohebertot.com
Les lundis à 19h

 

 

]]>
Théâtre : « Saccage » à la Manufacture des Abbesses http://www.xn--thatres-cya.com/articles/theatre-saccage-a-la-manufacture-des-abbesses/ Thu, 15 Oct 2020 11:28:28 +0000 http://www.xn--thatres-cya.com/?p=18236 La Manufacture des Abbesses nous propose actuellement un spectacle singulier qui couvre une actualité toujours aussi brûlante. Saccage écrit par Judith Bernard n’est pas un spectacle comme les autres car il traduit une réalité sociale et profondément humaine. La mise en scène remarquable de Judith Bernard nous fait voyager entre les époques où la même trame dramaturgique se renouvelle avec force. La loi du saccage est malheureusement transverse.
Compte tenu des dernières mesures gouvernementales restrictives, ce spectacle se tiendra désormais les dimanches à 12h15.

Ce spectacle est plus que jamais au coeur d’une actualité qui maltraite et saccage le théâtre. Judith Bernard nous fait revivre deux moments clés de notre histoire très récente, à savoir les événements liés à la « Fac »de Vincennes en 1970 et ceux survenus dans la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Passant de l’un à l’autre de ces tableaux qui ont secoués la France, Judith Bernard met l’accent sur ces enclaves de liberté, d’espérance d’une vie nouvelle peut-être expérimentale qui se sont développées à cette occasion. Les focus sur ces deux lieux marquent un tournant dans les mentalités. Le déplacement de foyers de contestations « gauchistes » en 1970 a été acté en 1970 par leur déplacement à Vincennes, suite à la décision d’Edgar Faure, ministre de l’Education. Une université expérimentale, à statut dérogatoire a été créée. Des foyers d’idées forcément « gauchistes » bourgeonnent supportées par les chantres de de la philosophie et de la psychanalyse (Foucault, Lacan…). L’université répand alors un flot d’expérimentations sociales et philosophiques innovantes. En 2017, le projet de construction d’un aéroport du Grand-Ouest trouve sa pierre d’achoppement avec une levée de boucliers importante. Ce point de résistance qui regroupe écologistes, amoureux de la nature qui n’entendent pas voir s’installer un aéroport générant nuisances et pollution. Une enclave appelée ZAD se crée, réunissant, les opposants au projet. Sur ces deux foyers, l’Etat a créé un clivage où des aspirations nouvelles débouchent sur un laboratoire d’idées expérimentales. Sur cette base, Le pouvoir ne peut transiger et voir la puissance publique prise en défaut. Si la « Fac » de Vincennes a été liquidée, la ZAD a dû être éradiquée manu-milatari, suite à l’abandon du projet. A chaque fois, le pouvoir a provoqué un saccage d’idées qui contrevenaient à la bonne marche de l’Etat.

Les comédiens sont époustouflants, passant d’une époque à l’autre sans se départir. Ils nous entrainent dans ces événements qui ont secoué la France et dont l’Etat s’est rendu coupable de saccage. Judith Bernard et Caroline Gay forment un remarquable duo qui assure la narration et l’interprétation d’une foule de personnages. Saluons également la performance de Marc Le Gall en Jacques Lacan et Jean Vocat qui multiplie les rôles avec brio. Ce spectacle hautement pédagogique ouvre un débat sur un Etat devenu de plus en plus clivant qui n’hésite jamais à provoquer des saccages.

Laurent Schteiner

Saccage de Judith Bernard
Mise en scène de Judith Bernard

Avec Judith Bernard ou Pauline Christophe, Caroline Gay ou Toufan Manoutcheri, Antoine Joualou ou Jean Vocat, Marc Le Gall ou David Nazarenko

  • Création lumière : Samuel Halfon
  • Création sonore : Caroline Gay
  • Scénographie : Aurore Dupuy-Joly

Manufacture des Abbesses
7 rue Véron
75018 Pris
Tel : 01 42 33 42 03

www.manufacturedesabbesses.com

Tous les dimanches à 12h15

 

]]>
Théâtre : « Mon âge d’or » aux Rendez-vous d’Ailleurs http://www.xn--thatres-cya.com/articles/theatre-mon-age-dor-aux-rendez-vous-dailleurs/ Mon, 12 Oct 2020 09:24:52 +0000 http://www.xn--thatres-cya.com/?p=18227 Ce nouvel endroit situé dans le XXe arrondissement nous présente actuellement un spectacle écrit, chanté et interprété par Natalie Akoun. Prétexte nous est donné de feuilleter en sa compagnie les points phares de sa jeunesse, le tout accompagné au piano par Vincent Leterme et au violon par Laurent Valéro. Prenez rendez-vous avec ce spectacle au coeur de l’intime !

Natalie Akoun tourne les pages de ses cahiers de jeunesse pour notre plus grand plaisir. Elle nous entraine dans la ronde des années 70 et 80 où l’insouciance était de mise. Une époque qui résonne en nous avec force car Natalie parle d’elle mais aussi de nous. Les cassettes audio et les disques vinyles deviennent les témoins d’une profonde nostalgie. Natalie Akoun nous prend par la main dans son voyage intime où son désir de théâtre rencontre son souhait de chanter. Inspirée très tôt par le théâtre et notamment par Ariane Mnouchkine, elle décide se lancer dans cette belle aventure. Le théâtre du Soleil est une révélation pour elle avec une mise en scène léchée de l’âge d’or d’Ariane Mnouchkine, aux accents de la Comedia de l’Arte. Il était logique que le spectacle de Natalie Akoun rende hommage à son mentor. Avec allégresse, elle nous entraine à la découverte d’un répertoire ou Juliette Gréco, Barbara ou encore Patachou se côtoient et apportent du corps à ce spectacle fort bien nourri et bien écrit !

Laurent Schteiner

Mon âge d’or écrit, chanté et interprété par Natalie Akoun
Mise en scène Olivier Cruveiller

Piano : Vincent Leterme et violon : Laurent Valero

© photos Patricia Franchino

Les Rendez-vous d’ailleurs 
109 rue des Haies
75020 Paris
tel : 01 40 09 15 57

jusqu’au 25 janvier 2021 les vendredis et samedis à 21h

 

]]>