Théatres.com http://www.xn--thatres-cya.com Le théatres sur Paris, téléchargez des podcasts et interviews,theatre, sortie, sortir, piece de theatre, spectacle, theatre, podcast, interview, L'Arche editeur, Editions theatrales, L"Harmattan, Actes Sud, theatre contemporain, theatre classique, theatre jeune public, danse, music-hall, seul en scène, one man show, performance, billetreduc, ticketac, fnac spectacle, les 3 coups Thu, 24 Sep 2020 15:40:30 +0000 fr-FR hourly 1 Théâtre documentaire : « Pièce d’actualité n15 La Trêve », immersion dans les centres d’hébergement d’urgence d’Aubervilliers http://www.xn--thatres-cya.com/articles/theatre-documentaire-piece-dactualite-n15-la-treve-immersion-dans-les-centres-dhebergement-durgence-daubervilliers/ Thu, 24 Sep 2020 15:40:30 +0000 http://www.xn--thatres-cya.com/?p=18138 Le Théâtre de La commune d’Aubervilliers programme une nouvelle pièce d’actualité, une commande artistique en prise avec les réalités du territoire proposée cette fois à un trio d’artistes Olivier Coulon-Jablonka, Sima Khatami et Alice Carré. En immersion au sein des foyers et centres d’hébergement du Fort d’Aubervilliers durant un an, ces derniers donnent naissance à une forme documentaire, un relai tendu entre l’image et la parole qui donne à voir le quotidien et les interrogations de ces occupants précaires et isolés.

Le Fort d’Aubervilliers est une grande zone en friche enclavée dans Pantin, et à l’heure du Grand Paris et des Futurs Jeux Olympiques les mètres carrés valent de l’or dans la banlieue nord parisienne. Au coeur du site, de grandes tours qui ont connu par le passé diverses utilisations, la gendarmerie nationale par exemple y avait ses quartiers jusqu’en 2015 ce qui donne encore du sens aujourd’hui au surnom qu’on leur prête : les tours de gendarme. C’est dorénavant un ensemble de foyers de travailleurs et de centres d’hébergement d’urgence qui a pris place dans les murs abritant en son sein des occupants aux destinées diverses et au futur incertain. Expulsables à tout moment, sans aucune information sur l’après ou sur un relogement ils nous livrent leurs histoires sans sourciller, avec toute la dignité que les épreuves ont pourtant tant essayé de leur enlever. C’est un temps de rencontre et d’écoute. C’est une parole qu’on entend rarement, des visages invisibles, des corps aux démarches mal assurées. De nombreuses actions de médiation culturelle, des ateliers, des temps de discussions et de prises de témoignages qui ont au fil de l’année d’immersion ont constitué la trame du projet. Ainsi on perçoit dans la démarche le temps qu’il a fallu pour récolter non pas uniquement les récits de vie de chacun mais surtout la confiance, et l’envie de témoigner, de dire la réalité si triste, si dure soit-elle. Des récits de vie cabossées, des parcours chaotiques pour arriver là, dans les tours de gendarme à la merci d’une décision politique cynique. Cet endroit c’est souvent le dernier recours, l’appel récurrent et infructueux au 115, le refuge pour ceux qui à bout de forces ont besoin de souffler. Fuir la guerre, se remettre d’un accident, essayer tant bien que mal d’en finir avec la pauvreté et l’exclusion, ils ont tous bien plus que ce lieu en commun. Les images filmées et les témoignages au plateau se succèdent et s’entrelacent tissant une cartographie éprouvante de la misère aux portes de Paris.  En guise de confrontation finale le documentaire donne la parole au préfet de Seine St Denis le mettant face à quelques uns de ces récits délivrés non sans humour. S’en suit une réaction politicienne déconnectée, désabusée, presque risible après la violence de ce que l’on vient d’écouter. Restent la colère, l’indignation et le sentiment de voir sur ces images finales toute l’absurdité de ce monde déshumanisé.

Audrey Jean

Pièce d’actualité n15 La Trêve

Conception et écriture Olivier Coulon-Jablonka, Sima Khatami et Alice Carré
Avec les résidents du centre d’hébergement d’urgence de Fort d’Aubervilliers, et des paroles d’urbanistes

Jusqu’au 25 Septembre à La Commune d’Aubervilliers
Jeudi à 19H30
Vendredi à 20H30

]]>
Théâtre : « Surprise Parti » une création décapante par la prometteuse Faustine Noguès http://www.xn--thatres-cya.com/articles/theatre-surprise-parti-une-creation-decapante-par-la-prometteuse-faustine-nogues/ Thu, 24 Sep 2020 14:25:34 +0000 http://www.xn--thatres-cya.com/?p=18143

Faustine Noguès signe le texte et la mise en scène de ce spectacle festif et débordant qui se joue en ce moment au Théâtre de la Reine Blanche. « Surprise Parti » relate en effet l’histoire folle de cet humoriste islandais Jón Gnarr fondateur du Meilleur Parti et élu maire de Reykjavík en 2010, un punk qui sous des airs de bouffon a mis un grand coup de pied dans l’échiquier politique islandais et a proposé une alternative au demeurant valable. Une histoire rocambolesque et drolatique mais qui en dit également long sur la fragilité des systèmes, la perte de confiance dans la parole d’état formatée et le besoin intrinsèque et vital pour les populations de continuer à rêver.

Alors que l’Islande se remet difficilement d’une crise des banques incontrôlable, les élections municipales de Reykjavík voient l’avènement d’un candidat hors normes, totalement à la marge du paysage politique habituel. L’humoriste Jón Gnarr vient en effet de rejoindre la course à la mairie, afin de pointer du doigt la vacuité des partis politiques au pouvoir et des discours électoraux, une blague de potache en sorte, pour révéler avec ironie les absurdités du système en place. Il fonde alors un mouvement totalement libre et punk composé d’artistes en tous genres dont la devise se résume finalement assez simplement : « nous pouvons faire encore plus de promesses que les autres partis parce que nous n’en tiendrons aucune ». Les choses se compliquent lorsque sa candidature séduit de plus en plus de foyers islandais jusqu’à la gagne, sans équivoque.

C’est une drôle d’histoire, une histoire un brin surréaliste teintée de ce sens de l’humour particulier du grand Nord, loufoque et cynique. Pourtant c’est une histoire vraie et force est de constater qu’elle semble même se répéter dans divers endroits du monde en quête de renouveau politique, voire de souffle anarchique. Cette farce qui inspire ici la jeune autrice Faustine Noguès pour ce spectacle enthousiasmant étrille joyeusement la classe politique au sens large, en nous exhortant par la même occasion à réveiller nos envies d’utopies. Une révolution de clowns qui casse les codes de la politique et permet de faire un pas de côté pour ouvrir un peu les perspectives de ce monde chamboulé. Dans cette volonté de déconstruire la mécanique politicienne Faustine Noguès nous régale d’un jeu particulièrement inventif sur la réthorique. En effet chaque candidat lors de sa carte blanche pendant le traditionnel débat télévisé se retrouve cadenassé par l’usage récurrent d’une lettre, l’obligeant à construire son discours avec un choix de mots réduits aux sonorités répétitives. Ces passages des candidats à tour de rôle sont parfaitement réussis, nous renvoyant par un humour cinglant à la déconnexion totale des candidats, à la perte croissante du sens des mots dans les discours de ceux qui dirigent au dépens d’une argumentation vide, commerciale et enfermée dans une logique de marketing. Le candidat dissident d’ailleurs finira par ne plus se plier au jeu pour revenir à un parler vrai, à une honnêteté qui manquait cruellement au débat. Présenté au Théâtre de la Reine Blanche en ce début de saison le spectacle est encore un peu vert. On regrettera quelques longueurs, de plus il faut bien reconnaitre que la limite est parfois très fine entre cabotinage et jeu grotesque. L’ensemble gagnerait en force et en tension comique à être resserré, épuré également dans le jeu de certains acteurs, cela renforcerait aussi l’inquiétude derrière le rire, car enfin le rejet des élites conduit aussi à la montée de populistes dont les volontés sont bien plus angoissantes que celles du trublion islandais. Malgré tout l’ensemble séduit par son originalité et la pertinence de son propos, son point de vue légèrement décalé sur le monde qui exacerbe immédiatement les absurdités de nos démocraties. La scénographie est également remarquable, fourmillant de petites trouvailles astucieuses, à grands renfort de postiches et de costumes exubérants, elle décortique efficacement dans l’espace le bal incessant et mal chorégraphié des puissants et des contre-pouvoirs.

Audrey Jean

« Surprise Parti » texte et mise en scène Faustine Noguès

Collaboration artistique Laurine Frédéric
Avec Léa Delmart, Rafaela Jirkovsky, Ulysse Robin, Nino Rocher, Damien Sobieraff et Blanche Sottou

Théâtre de La Reine blanche
Jusqu’au 27 Septembre à 19h

Le texte est publié aux Éditions Théâtrales. Le texte est lauréat des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre 2019, de l’aide à la création d’ARTCENA, de l’aide à l’écriture BEAUMARCHAIS-SACD et a été sélectionné par les comités de lecture du Théâtre du Rond-Point, de la Mousson d’été et de la Comédie Française. Il a bénéficié d’un accompagnement par le Collectif A Mots Découverts.

]]>
ÉVÉNEMENT : « FRONTIÈRE(S) » À LA MPAA http://www.xn--thatres-cya.com/articles/evenement-frontieres-a-la-mpaa/ Thu, 24 Sep 2020 07:27:41 +0000 http://www.xn--thatres-cya.com/?p=18136 Pour amorcer une rentrée toute en souplesse, l’équipe de la MPAA présente différents temps forts qui s’annoncent singuliers et originaux, à ne manquer sous aucun prétexte !

FRONTIÈRE(S) // LA GRANDE TABLÉE

Samedi 26 septembre, découvrez toutes les créativités du 20e arrondissement. À table, près de chez vous, dans la rue, partagez une aventure artistique et urbaine, gratuite et ouverte à toutes et tous.À l’image des liens tissés par les rencontres humaines et les projets artistiques, cette Grande Tablée se joue des frontières et valorise les créations d’un territoire qui ne manque pas de richesses ! Amateur·rice·s, artistes, associations, lieux artistiques et culturels, centres d’animation… vous donnent rendez-vous autour de performances artistiques préparées avec ou sans confinement, parce que la passion ne s’arrête jamais et que l’art a besoin de toi, de vous, de moi, des autres pour exister.

Au programme de cette journée : des voix, des corps, des textes et des performances insolites et musicales. De la Plaine, en passant par la Réunion, à l’ombre des Amandiers, sur les hauteurs de Belleville, en marchant dans les Fougères, le banquet se dresse à Saint-Blaise.

Programmation :

DEMAIN ARRIVE (JE SUIS UNE AUTRE TOI) •  (6) 13h30 & 16h
Théâtre, création
Une place, un gradin. Cinq personnes nous racontent l’histoire d’une femme qui ne meurt pas, l’histoire de tous ses refus, de toutes ses victoires. Un spectacle en 360° qui raconte le monde et l’espoir d’ailleurs.
En partenariat avec Art’R  | Par la Cie Ktha

BABIL LA MUSIQUE DES LANGUES (2) dès 14h
La musique des langues objet sonore et musical
Le babilomaton, isoloir où enregistrer sa voix, a collecté langues et dialectes. 200 enregistrements plus tard, immergez-vous dans un paysage sonore des langues intimes du 20e arr.
Intervenant : Etienne Gaillochet

EXTÉRIEUR JOUR, INTÉRIEUR NUIT • (2) dès 14h
Photographies, vidéos
Photographes en herbe, jeunes vidéastes du quartier Fougères interrogent le mot frontière, à la limite de l’intime et du public. Autant de portraits croqués dans leur singularité et leur multiplicité. Et cerise sur le  gâteau, un JT des confinés, suivi d’autres déconfinés, concoctés spontanément par ces jeunes talents. Reflets de leur regard, surprenant et vivifiant.
En partenariat avec Zarts Prod | Intervenantes : Karima Gherdaoui, Anne Voutey

TONY REGAZZONI(2) dès 14h
Installation vidéo et œuvre murale
Entrez sur un plateau télé, type AB production, sans Hélène et les garçons, mais avec aux murs des extraits choisis de La Chaude Nuit de Blaise du 12 septembre orchestrée par le plasticien performeur, Tony Regazzoni et ami·e·s, autour de la transidentité.

ROUGE • (2) dès 14h
Oeuvre murale
Ni vandale, ni graffitiste, c’est par impulsion que l’artiste Rouge en vient à la peau des villes, chercher un public, supprimer la latence entre l’instant de l’atelier et l’instant d’exposition.
En partenariat avec Art Azoï

#PLACEDELARÉPLIQUE • (1) 14h & 17h30 (8) 16h
Théâtre De jeunes habitant·e·s de 15 à 30 ans, du 20e arr. et d’ailleurs, se saisissent de la scène et donnent leur voix au chapitre d’histoires communes, à la poursuite d’un monde sans genre.
En partenariat avec La Colline – théâtre national et l’AJE | Intervenants : Pier Lamandé, Anthony Thibault

PROLOGUE AUTOUR DE SOLITUDE(S) • (9) 15h, (8) 16h30, (3) 17h30
Lecture
Suite à leur appel à écriture participative lancé pendant le confinement autour du thème de la solitude, Les Plateaux Sauvages vous invitent à une lecture déambulatoire dans le 20e et vous donnent d’ores et déjà rendez-vous pour une grande restitution publique à l’automne 2020 aux Plateaux Sauvages.
En partenariat avec Les Plateaux Sauvages

CHŒUR AVEC LES DOIGTS(8) 14h30, (7) 16h, (1) 18h
Musique, théâtre
C’est un hymne à l’instant présent qu’il vous est proposé d’entendre. Un hymne vivant et percussif. De Victor Hugo à Hocus Pocus, une aventure collective qui dit l’amour et le territoire de l’autre.
Intervenant·e·s : Diane Villanueva, Pier Lamandé

PIZZA PUPPET ! • (1) 14h30 & 16h30
Marionnettes Faites votre choix ! Deux livreuses vous proposent un menu varié de pizzas. Chacune est assaisonnée d’un virelangue bien articulé. Les virelangues sont ces petites comptines, amusantes à prononcer et difficiles à déchiffrer. À chaque boîte à pizza son spectacle !
Spectacle déambulatoire programmé par le Théâtre aux Mains Nues | ICie Permis de construire

LES CHEVAUX DE VENT • (1) 14h30 & 16h30
Déambulation poétique
Le public, passant ou volontaire, entre dans une ronde sonore à base de murmures, chant lyrique et slam, sur fond de paroles d’artistes, poèmes d’habitant·e·s et mots croqués sur le vif du bitume.
En partenariat avec La Comédie des Anges | Intervenant·e·s : Céline Bellanger, LFLV, Jaufré Saint Gal de Pons 

RADIO-PIRATES ! • (2) 15h & 17h
Performance théâtrale
Frontière(s) a sa radio pirate et éphémère, lieu d’insurrection poétique, de soulèvements qui interroge le(s) lien(s), les traces et les frontières réelles ou imaginaires. L’occasion d’inonder, avec des paroles d’auteur·rice·s, les ondes fictives de ce 26 septembre.
En partenariat avec Théâtre Ouvert | Intervenant·e·s : Aurélie Van den Daele, Sidney Ali Mehelleb

CARTE SUR TABLES • (1) 14h30 & 16h30
Écriture participative Au son de notre Radio-Pirates, la scène, podium de 25 m de long, devient le territoire des écritures, des débats, des rencontres des spectateur·trice·s du 20e arr.

STRAVINSKY NÈGRE • (1) 16h
Danse
Le Sacre du Printemps d’Igor Stravinsky a 100 ans. Réinventé, loin de la Russie originelle, au coeur de la forêt africaine, le spectacle s’écrit ici, entre modernité et tradition, au fil d’une multitude de petits soli.
Intervenante : Georgette Kala-Lobé, chorégraphe

MARCHE DES TUBISTES + TUBISTES DANS LE SQUARE + TUBISTES À TABLE • (11) 16h, (10) 17h, (1) 18h30
Musique
L’ensemble de la formation des tubistes de la Ville de Paris remontent la ligne du tram, de Porte de Montreuil à Porte de Bagnolet, puis s’installent square Séverine avant de se mettre à table sur le Podium de la rue Saint-Blaise.
En partenariat avec le Conservatoire Municipal Georges Bizet

LE QUIBDÓ ART LAB • (3) 14h30 & 16h
Théâtre et danse
Jeunes Colombien·ne·s et jeunes Francilien·ne·s associent théâtre, krump et musique, avec pour horizon une création bilingue qui se jouera à Paris.
En partenariat avec la Cie Théâtre du bout du monde | Intervenant·e·s : Miguel Borras, Emilie Ouedraogo Spencer 

J’ADORE MES CHEVEUX (3) 15h
Théâtre
Des enfants ont écrit une pièce de théâtre à partir du texte de Sonia Leplat J’adore mes cheveux ou l’histoire d’un garçon aux cheveux longs face aux regards des autres. Une matière riche pour imagination débordante.
En partenariat avec Zarts Prod | Intervenantes : Karima Gherdaoui, Anne Voutey

COLLECTIF BOXCREW  • (1) 14h30 & 16h30
Danse
De jeunes gens, de 12 à 20 ans, à la passion commune pour la danse urbaine, développent depuis 2017 leur pratique collective, en particulier du breakdance, pour un partage avec le public, joyeusement détonant.
En partenariat avec Le TMB – Jean Guerrin / Montreuil

COURTES SCÈNES EN MARIONNETTE • (4) 14h30 & 16h30, (5) 14h30 & 16h30
Marionnettes
Découvrez la marionnette comme vous ne l’avez jamais vue, sous toutes ses formes, au fil de deux parcours, l’un intérieur, l’autre extérieur. Aux commandes : les élèves de la formation professionnelle de marionnettiste du Théâtre aux Mains Nues.
En partenariat avec le Théâtre aux Mains Nues

HYMNES EN JEUX • (7) 14h30, (8) 17h30
Musique
Première étape de la constitution d’un orchestre amateur à grande échelle. À l’occasion de Frontière(s), quatre hymnes nationaux sont revisités en fanfare dans les rues du 20e arr.
En partenariat avec le Nouveau Théâtre de Montreuil –  CDN

LA TROUPE ATB • (3) 16h30
Lecture
La troupe ATB présentera un extrait de RING de Eléonore Confino. Dans cette pièce, parents, amants, étrangers, maris et femmes, divorcés, veufs tous se surpassent pour coexister avec le sexe opposé.
En partenariat avec Le TMB – Jean Guerrin / Montreuil

DÉFI-DÉFILÉ • (1) 19h  
P​​ar tout·e·s les participant·e·s et partenaires de Frontière(s)

LES ÉBLOUIS • (12) 19h30
Danse, théâtre
À l’initiative de la Mairie du 20e arr. et porté par l’association Paris Culture 20, des compagnies et artistes investissent du 20 au 26 septembre les rues, parcs et jardins du 20e. La Cie Yann Lheureux clôture ce dialogue entre arts, espace urbain et spectateurs, avec sa nouvelle création Les Éblouis.
Dans le cadre de la programmation Festival Et 20 l’été | Par la Cie Yann Lheureux Plus d’informations : https://www.et20lete.com/programmation2020

PLANETARY DANCE  • (lieu secret) 19h30
Danse, hommage à Anna Halprin
La Planetary Dance est une course/marche collective qui invite à nous rassembler autour d’une intention commune : créer une communauté éphémère et danser ensemble pour la paix… et jusqu’au bout des étoiles, des planètes, du cosmos…
En partenariat avec Le Regard du Cygne

 

Toutes les informations sur le site de la MPAA
https://www.mpaa.fr

 

]]>
Théâtre : « Les amis, ça sert à ça ! » au théâtre de Dix Heures http://www.xn--thatres-cya.com/articles/theatre-les-amis-ca-sert-a-ca-au-theatre-de-dix-heures/ Tue, 22 Sep 2020 10:46:59 +0000 http://www.xn--thatres-cya.com/?p=18127 LES AMIS ÇA SERT À ÇA! est une pièce dont l’univers relève clairement de la comédie, une comédie à l’italienne, rythmée par la personnalité et les excentricités des personnages, des loosers dans la quarantaine, qui sont à la fois amis et colocataires. Raffaele Salis, auteur et metteur en scène nous convie à une comédie drôle et grinçante dont il a le secret. Jugez plutôt !

Fred, Alain, Sandra et Charles sont des amis, quadras et loosers magnifiques qui partagent plus qu’un simple appartement. La coloc s’emballe dès le matin, quelques heures seulement avant l’arrivée d’une ex qui vient rejoindre l’un d’entre eux le temps d’un petit-déjeuner habituel qui se déroule tous les samedis matin à 11h. Le petit déjeuner de trop… C’est l’occasion de réveiller quelques démons, de se dire quelques vérités sous le couvert de l’amitié, qui permet de tout se dire même les petites vacheries, les reproches, toujours avec une pointe de sarcasme, de la dérision, du sourire et une bonne dose d’affection sans quoi l’amitié ne serait plus. Mais l’arrivée de cette « ex » va mettre le feu à la coloc qui va être en effervescence : chacun va y aller de son grain de sel pour que l’un d’entre eux bouge dans sa vie trop tranquille… L’amitié va-t-elle résister?

 

Les amis, ça sert à ça ! de Raffaele Salis
Mise en scène de Raffaele Salis

avec Anne Hardel, Arthur Berne, Joël Grimaud et Raffaele Salis

Théâtre de Dix Heures
36, Boulevard de Clichy, 75018 Paris

 Résa : 01 46 06 10 17 de 14h à 20h

 reservations@theatrededixheures.fr

les mercredis à 20h et les jeudis à 21h30

 

]]>
Théâtre : « Une histoire d’amour » d’Alexis Michalik http://www.xn--thatres-cya.com/articles/theatre-une-histoire-damour-dalexis-michalik/ Sat, 19 Sep 2020 10:13:40 +0000 http://www.xn--thatres-cya.com/?p=18117 Alexis Michalik nous revient avec une histoire d’amour, titre éponyme de ce spectacle, qui se joue actuellement à la Scala Paris. Comme à son habitude, Alexis Michalik maitrise toujours son sujet à la perfection entrainant rires et larmes. La mise en scène très fluide apporte une efficacité redoutable au propos de cette comédie douce-amère. Une fois de plus, il est impossible de faire l’impasse sur un tel spectacle !

Une histoire d’amour a la particularité de ne ressembler à aucun autre de ses spectacles dans sa conception même. Alexis Michalik nous a généralement habitué à une intrigue à tiroirs conçue comme une architecture romanesque. La linéarité d’Une histoire d’amour bouscule le genre établi de ses précédentes pièces. Il n’est pas question de déflorer cette magnifique histoire d’amour car elle ne se raconte pas ! il faut la voir !

Mais qu’on se n’y trompe pas, cette pièce nous fait voyager émotionnellement grâce à une dramaturgie efficace. Un amour fusionnel transcendant et violent dans ses attentes. Le rire, présent au fil de cette pièce, procède d’un humour moderne et non téléphoné. Cette histoire si belle s’enchaine rapidement. Nous aimerions pouvoir appuyer sur le bouton pause pour profiter de certains instants admirables.

Les comédiens jouent à merveille cette histoire pleine de vie et d’amour. Saluons Lior Chabbat dont la jeunesse et la fraicheur nous ont particulièrement touchées. Alexis Michalik possède cette rare habileté de nous installer dans des univers si différents en nous donnant le sentiment de les connaitre depuis toujours.  Dans cette pièce, Alexis Michalik fait plus que nous raconter une histoire,  il nous imprègne de son amour de la vie.

Laurent Schteiner

Une Histoire d’amour

Texte et mise en scène Alexis MICHALIK

Avec Pauline BRESSION, Juliette DELACROIX, Alexis MICHALIK, Marie-Camille SOYER
et en alternance Lior CHABBAT, Violette GUILLON et Amélia LACQUEMANT

  • Assistante à la mise en scène Ysmahane YAQUINI
  • Décor Juliette AZZOPARDI
  • Costumes Marion REBMANN
  • Lumières Arnaud JUNG
  • Vidéo Mathias DELFAU
  • Son Pierre-Antoine DURAND
  • Chorégraphie Fauve HAUTOT 
  • © photos François FONTY
]]>