Véronique Boutonnet a adapté Martin Eden, ce chef d’oeuvre de Jack London, avec une dose de lyrisme caractéristique de la vie aventurière de ce touche-à-tout de génie. En mettant en scène cette histoire d’amour, Richard Arselin nous présente également tout l’amour de Jack London pour l’écriture. Ce spectacle constitue un double hommage à l’homme et à son oeuvre revêtant tous les charmes de l’aventure de ce loup solitaire.

Les embruns giflent la coque du Snark, le voilier qui emportent en 1907 Jack London et Charmian London autour du monde. Même si Jack London n’ira pas jusqu’au bout de sa course, il réfléchit et écrit l’histoire de Martin Eden qui, étrangement, sera en quelque sorte le témoin de sa vie passée. Une existence passée dans une Amérique, baignant dans les flux migratoires et dans l’industrialisation naissante, et qui tourne doucement le dos à la conquête de l’Ouest. Jack London aura fait mille métiers et vécut mille vies. Martin Eden, fruit de ses nombreuses expériences, semble l’animer et le stimuler comme jamais dans sa frénésie d’écriture. Charmian l’écoute, le corrige et le soutient.

Qui est Martin Eden ? Un jeune ouvrier, bourlingueur et bagarreur, qui affiche son ambition de briser les codes sociaux en cherchant à s’élever dans la société par amour. Il n’arrive plus à se reconnaitre dans le prolétariat dont il est issu et refuse dans un même temps la bourgeoisie qui lui tend les bras. Fou amoureux de Ruth, une jeune femme intelligente et solaire, il décide de troquer l’aventure pour la littérature. Mais être écrivain, c’est aussi changer de milieu. Au prix d’efforts insensés et d’une détermination sans faille pour l’amour de Ruth, Martin Eden devient écrivain. Mais l’amour de Ruth n’est plus au rendez-vous. Désavoué et amer, la chute n’en est plus que grande.

Entretenant le fil de l’histoire, Véronique Boutonnet nous ramène à bord du Snark où Jack London élabore son histoire et s’émerveille de la beauté d’un ciel qui le touche par la grâce des étoiles. Le spectacle empreint de poésie prend son envol en nous présentant tour à tour l’histoire de Martin Eden et de sa création à bord du bateau. Pas à pas, nous suivons en parallèle l’évolution de l’oeuvre et de son déroulement. La scénographie, originale et astucieuse, faite de planches et de cordages, nous entraine sur les flots en compagnie de Jack London. Saluons la mise en scène intelligente de Richard Arselin et les performances de Véronique Boutonnet, (Ruth et de  Charmian) et de Franck Etenna (Jack London et Martin Eden) dont les présences scéniques sont à mettre au crédit de cette très belle pièce. En adaptant ce chef d’oeuvre, Véronique Boutonnet a réalisé un spectacle ambitieux au souffle littéraire et passionné sur les traces de Jack London !

Laurent Schteiner

Martin Eden
Texte de Jack London
Adapatation de Véronique Boutonnet
Mise en scène Richard Arselin

avec Véronique Boutonnet, Franck Etenna, Olivier Deville et Luca Lomazzi

  • Costumes : Les vertugadins
  • Musique : Franck Etenna

 

 

 

 

ARCHIVES
SUIVEZ-NOUS
Facebook Flux RSS
Abonnez vous à la newsletter :
NE PAS MANQUER
A slider with the ID of 1 doesn't exist.